Andy Murray plaqué à cause de Call of Duty d’Activision : encore une société qui profite des histoires de moeurs de sportifs pour se faire de la pub !

Posté le 11 décembre 2009 par

x0

N’allez surtout pas croire que Sportune devient un site people, mais ces derniers temps, les histoires conjugales des sportifs se vendent encore mieux que leurs résultats sur le terrain. Cette donne a un impact que l’on ne peut négliger sur les stratégies de communication des marques qui sponsorisent tous ces champions ou qui profitent de leur image pour un coup de pub. Le net pullule donc de dépêches sur le sujet des adultères du golfeur US Tiger Woods et ses sponsors en train de lui tourner le dos. Et dans un autre registre, un peu moins médiatique mais pas moins croustillant, voici comment, bien malgré elle, Kim Sears, l’ex-petite amie du tennisman écossais Andy Murray, a généré un buzz autour du jeu vidéo le plus vendu du moment : Call of Duty Modern Warfare 2. Une information relayée par le tabloïd anglais The Sun, nous apprend en effet les raisons pour lesquelles la belle s’en est allée, car son homme, selon un proche de la demoiselle :  » passait son temps collé à sa console. Ça mettait Kim hors d’elle. Elle voulait davantage de leur relation. Elle en a eu marre.  » L’histoire ne dit pas, comme se plaisent à le remarquer nos amis britanniques, si par  » davantage », Kim Sears sous-entendait une Xbox 360, pour s’épargner les longs moments de solitude lorsque Andy Murray était sur PS3.

Il n’est pas précisé non plus, la position d’Activision Blizzard, la société de développement et de distribution du jeu, vis-à-vis du quatrième mondial au classement ATP. Elle qui a dépensé près de 200 millions d’euros de frais de marketing pour la promotion de la dernière mouture de sa série  « Call of Duty » n’a pas souhaité rebondir sur le buzz. Cela se justifie par les ventes records du jeu partout sur la planète et des ruptures de stock à l’approche de Noël. Avec ou sans Murray, Modern Warfare 2 s’écoule bien. Mais le fait que l’Ecossais se soit fait plaquer parce qu’il passe « plus de 7 heures par jour » devant sa console a considérablement relancé l’intérêt pour le jeu. Pour info, Call of Duty a battu les records de ventes dès sa sortie en France et l’on espère, chez Vivendi propriétaire d’Activision Blizzard, en vendre 15 millions dans le monde d’ici à la fin de l’année 2009. Si ses prédictions sont exactes, le numéro un mondial de l’édition de jeux vidéos aura généré, en quelque mois seulement et pour ce seul titre, un chiffre d’affaire de 1 milliards d’euros. Gageons qu’avec autant de recettes Activision Blizzard fasse un geste pour Kim Sears. En lui offrant, par exemple, le jeu et une PS3…

Cresus Tensile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.