ASSE-Caen: Oh non, Romeyer va retrouver Frau !

Posté le 7 décembre 2011 par

x0

Pierre Alain Frau - @Iconsport

Pierre Alain Frau - @Iconsport

L’ASSE reçoit le Stade Malherbe de Caen, ce samedi (19 heures), dans le cadre de la 17e journée de Ligue 1. Une rencontre qui s’annonce serrée entre l’actuel 8e du championnat de France et le 10e. Mais cet ASSE-Caen devrait aussi avoir une saveur toute particulière pour les dirigeants stéphanois, Roland Romeyer en tête. Le co-président du club va, pour l’occasion, recroiser la route d’un attaquant qui l’a fait un tant soit peu tourner en bourrique cet été durant le mercato estival. Il s’agit d’un certain… Pierre-Alain Frau. A 31 ans et 4 buts depuis le début de saison, le natif de Montbeliard est plutôt en réussite avec le Stade Malherbe. Pas de chance pour les Verts, ses performances aurait dû leur profiter cette saison. Pour cela, encore aurait-il fallu que le joueur accepte les conditions salariales strictes de Saint-Etienne. Retour sur un transfert raté…

Face à Caen, l’ASSE va retrouver Pierre-Alain Frau, le transfert raté de cet été…

Nous sommes fin juin 2011. L’ASSE pense tenir le bon bout pour recruter sous la forme d’un transfert libre un attaquant de qualité, mais qui cire alors le banc de touche du côté du Losc. Il s’agit de Pierre-Alain Frau. Les deux parties sont proches d’un accord, jusqu’à ce que Caen ne mette quelques liasses de billets décisives sur la table. « On lui a fait une offre financière avec ce que nous pratiquons maintenant, c’est à dire 60% de salaire fixe et 40% de variables avec des primes pour la 9e place, explique fin juin Roland Romeyer dans les colonnes de Le Progrès. Tous nos salaires sont calculés en fonction de ces critères. »

Frau a Caen, ce serait 120 000 euros par mois

Le problème est que Caen arrive d’un coup dans les négociations et propose un salaire supérieur, soit tout de même (selon les rumeurs de l’époque) 120 000 euros brut par an. Et cela sans exigence de résultat ! Revigoré d’un point de vue économique par la vente de Youssef El-Harabi au club d’Arabie Saoudite d’Al-Hilal pour la somme alléchante de 7,5 millions d’euros, le Stade Malherbe coiffe Saint-Etienne dans la dernière ligne droite. Pierre-Alain Frau, lui, a préféré s’assurer un salaire fixe plutôt que de tenter l’aventure ASSE. « L’affaire est classée, peste alors Roland Romeyer, je suis déçu que ces joueurs raisonnent comme ça. » Samedi, le président aura l’occasion d’en parler de vive voix à l’intéressé…

Redécouvrez aussi les 15 joueurs les plus chers du siècle de l’ASSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.