ASSE: Galtier et « le bon mec qui te vend la belle voiture »

Posté le 3 novembre 2012 par

x2

Alors que l’ASSE affronte ce soir le PSG, le coach des Verts, Christophe Galtier, a dit au Parisien ne pas être contre l’argent dans le foot. A condition de se méfier des gens qui gravitent autour…

Christophe Galtier - @Iconsport

Christophe Galtier – @Iconsport

Ce samedi à 17 heures et en direct sur l’antenne de Canal+, le PSG recevra l’ASSE le temps d’un choc qui oppose deux extrêmes : l’un parce qu’il est le club français et même l’un des clubs européens les plus dépensiers du moment et l’autre qui, à l’inverse, est en passe de devenir un modèle d’économie et de gestion rigoureuse des finances.

L’ASSE joue l’économie tandis que le PSG flambe

A Saint-Etienne, en effet, tout est bon pour gratter jusqu’au moindre centime, quitte parfois à revoir certains privilèges comme celui, par exemple, du café offert aux joueurs… L’entraîneur des Verts, Christophe Galtier en convient aujourd’hui dans les colonnes du Parisien : les choses ont changé. « Il y a eu une telle évolution que tout le monde en profite. Je combats le star-système au quotidien, parce que c’est dangereux. » Un danger applicable aussi bien pour les clubs que pour les joueurs. Car dans cet environnement de foot business, tout le monde ne défend pas les mêmes intérets.

Christophe Galtier se méfie des « potes » de circonstance

« Aujourd’hui les joueurs sont dans leur petite cour, abonde Christophe Galtier. Ils ne sont pas formés à savoir ou est le bien et le mal. Et des gens tournent autour d’eux. Certains sont très malveillants et t’amènes dans des dérives, tu te retrouves à faire la une de la presse. Je parle des copains, du bon mec qui te vend la belle voiture ou qui va te présenter une jolie fille. Ce jour-là ce sont tes potes. Mais quand tu n’as plus rien tu es tout seul. » Pour autant, malgré la mise en garde qu’il fait à ses joueurs, Christophe Galtier n’en accepte pas moins les conséquences du foot business.

Le coach de l’ASSE pas réfractaire à l’argent dans le foot

Ainsi le coach de l’ASSE n’a-t-il pas d’objection à formuler sur le sujet de l’argent du PSG : « Si cet argent permet de proposer un spectacle largement supérieur, sur le terrain mais aussi dans tout l’environnement, il ne faut pas s’en priver. Je ne suis pas romantique. Cela se fait à l’étranger, il faut l’accepter chez nous. » Même si cela ne concerne pour l’heure que le PSG, Christophe Galtier y voit plus une opportunité d’ensemble pour la Ligue 1 dont les autres clubs doivent tirer profit : « Nos grands clubs doivent peut-être aller chercher des investisseurs ailleurs pour qu’on ait de plus en plus de clubs comme ça et de spectacle en Ligue 1. » A bon entendeur…

2 réflexions au sujet de « ASSE: Galtier et « le bon mec qui te vend la belle voiture » »

  1. alexandre

    nous sommes dans une société ou le mot education n a plus sa place dans le dictionnaire sans education notre société part a la derive dommage qui n a plus de court de moralité dans les écoles aussi les parents ne transmet plus les bonnes valeurs a leurs enfants mr galtier je trouve votre réflexion trés fort merci pour cela

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.