ASSE: L’explication de Caiazzo à l’affaire des SMS

Posté le 21 novembre 2012 par

x0

S’il admet qu’il y a bien eu erreur dans l’envoie, le président de l’ASSE revient sur l’affaire des SMS en tentant de la minimiser…

Bernard Caiazzo, coprésident de l’ASSE – @Icon Sport

Un SMS qui a fait capoter toute una candidature à la Fédération française de football (FFF) : Bernard Caiazzo, coprésident de l’ASSE s’en défend dans les colonnes sur le site du Progrès : « Comment un sms pourrait-il décider du sort de la FFF ? C’est d’une stupidité navrante« . Pourtant c’est bien de cela dont il était question dans le JDD, le 18 novembre dernier. D‘un SMS envoyé par erreur par Bernard CaIazzo à Jean-Pierre Louvel et non à son véritable destinataire, le président de l’OM, Vincent Labrune.

Caiazzo s’en sort par une pirouette

« Louvel ne votera pas Duchaussoy » disait le message relayé par le JDD. « Louvel n’avait pas reçu le sms dans son entier, précise Caiazzo au Progrès. Quand il l’a eu, il a compris. Je disais : Louvel ne veut pas soutenir Duchaussoy, au nom de l’UCPF comme Duchaussoy l’exige pour se présenter. Il a raison car l’UCPF ne peut pas prendre partie…  » Cela n’empêche qu’au bout du compte, Fernand Duchaussoy ne sera pas candidat à la présidence de la 3F.

Le président de l’ASSE aurait pu devenir vice-président de la FFF

Et qu’après que Christophe Bouchet se soit retiré « Le Graet va être réélu dans un fauteuil » dit le président de l’ASSE. Qui aurait pu briguer lui une place de vice-président de la Fédération française si Duchaussoy avait été élu. Poste qu’il dit cependant qu’il aurait refusé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.