ASSE, PSG,… Lofteur, une situation illégale pour l’UNFP !

Posté le 6 octobre 2011 par

x0

Boubacar Sanogo à l'ASSE - @Iconsport

Boubacar Sanogo serait sur le point de quitter l'ASSE pour la Grèce @Icon Sport

C’est un courrier de la LFP envoyé au PSG et qui pourrait faire beaucoup de bruits dans le championnat de France. L’UNFP (Union nationale des footballeurs professionnels) vient en effet de dénoncer l’illégalité de la mise à l’écart de Pegguy Luyindula de l’effectif professionel parisien. Mis hors-jeu par les plans de l’entraîneur, Antoine Kombouare, le joueur est condamné à disputer toute la saison en CFA. Une mise à l’écart que connaît, plus largement, près de 10 joueurs pro aujourd’hui dans l’élite du foot français dans des clubs comme l’ASSE (Sanogo, Monsoreau ou encore Sall) ou l’OM (Julien Rodriguez).

L’ASSE, le PSG et les clubs avec des lofteurs interpréteraient les textes à leur convenance…

Les clubs ont interpreté à leur manière un nouvel article 507 de la charte du football professionnel pour mettre de côté les « indésirables » de l’effectif. Sont-ils hors la loi ? Pour le savoir, Pegguy Luyindula a saisi la commission juridique de la LFP. Alors que tous les partis sont convoqués mardi prochain pour une audience, le coprésident de l’UNFP, Philippe Piat, a déjà pris les devants en abondant dans le sens de Luyindula. Ce nouveau texte « a pour but de faciliter la tâche des entraineurs bénéficiant d’un effectif pléthorique, non de sanctionner quelques joueurs que ce soit, commente Philippe Piat dans son courrier envoyé au PSG. Il est fondamental de rappeler que le contrat de footballeur professionnel, homologué par la LFP, a pour objet la pratique du football professionnel en vue de participer à des compétitions organisées par la LFP. » Ce qui n’est pas le cas, on en convient, de la CFA…

Luyindula serait « sûr » de gagner face au PSG !

 » Comme tous les textes, il y a ceux qui veulent les appliquer et ceux qui veulent trouver la faille pour les détourner, poursuit-il. Les clubs ont détourné l’esprit de l’article 507 pour sanctionner les joueurs (…) S’il (Pegguy Luyindula) fait constater sa mise à l’écart, il est sûr de gagner et d’être réintégré dans le groupe 1. » Et si Pegguy Luyindula gagnait devant la commission, cela pourrait certainement tenter les autres lofteurs de Ligue 1. A l’ASSE, à l’OM, ou ailleurs…

Découvrez les 10 lofteurs de Ligue 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.