Comment la difficile qualification des Bleus pour le Mondial 2010 fragilise l’économie de la Ligue 1

Posté le 23 novembre 2009 par

x1

AJ Auxerre, 1er. Budget : 30 millions d’euros. Lorient, 4e. Budget : 30 millions d’euros aussi. Montpellier, 5e. Budget : 27 millions d’euros. A eux trois, ils squattent plus de la moitié des places du top 5 de la ligue 1 après 13 journées. Pourtant, si on additionne leurs budgets prévisionnels pour cette saison, on arrive même pas au revenu annuel de la seule équipe de l‘Olympique de Marseille (seulement 6e du championnat, avec 110 millions d’euros prévus cette année).

Alors que le big four Français – OM, PSG, OL et Bordeaux – dominait de la tête et des épaules les premiers mois de championnat, les petits poucets viennent de rattraper leur retard. Et même de passer devant pour certains. Au point qu’on peut se demander si, dans l’Hexagone, il sert vraiment à quelque chose d’aligner les millions pour gagner (voir aussi le PSG et ses gros sous, encore et toujours englués dans le ventre mou…). Certes, nos équipes phares semblent plus concurrentielles que jamais au niveau européen. Mais n’est-ce pas, justement, ce qui est en train de leur jouer de vilains tours à l’échelle du territoire ? Parce qu’entre la Ligue des Champions et les (énormes) enjeux des sélections nationales (dans lesquelles on retrouve de nouveau des joueurs de Ligue 1), dont les matches se sont disputés ces derniers temps, on peut comprendre que les stars du championnat, n’aient pas toujours la tête à ça, quand il s’agit de jouer contre une équipe de second rang.

Quel pays a mis le plus de temps à se qualifier au Mondial 2010 ? La France !

Oui, on va dire que tous les pays doivent faire avec les mêmes handicaps et que, de tout façon, c’est tous les ans la même histoire. Mais des grandes nations du football, quel pays a mis le plus de temps à se qualifier au Mondial 2010 ? Qui a galérer jusque dans les prolongations du match décisif ? Nous sommes les seuls. Et ce constat ne peut, forcément, que désavantager nos clubs fanions. Pour l’instant, heureusement, le constat ne se limite qu’à l’échelle de la Ligue 1. Et heureusement toujours, deux des trois clubs engagés en Ligue des champions, sont déjà qualifiés pour les huitièmes de finale. Mais il ne faut pas attendre d’exploit des gros clubs du championnat ces prochaines semaines. La qualification des Bleus constitue peut-être une bénédiction pour les économies du football français à moyen terme. Mais dans l’immédiat, la difficulté des matches de qualification a fragilisé notre élite pour quelques mois. Et sans son élite, la Ligue 1 attire forcément beaucoup moins…

Liens utile :

Le classement des budgets des clubs de Ligue 1 pour la saison 2009/2010

Une réflexion au sujet de « Comment la difficile qualification des Bleus pour le Mondial 2010 fragilise l’économie de la Ligue 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.