Cristiano Ronaldo, Benzema… Fiscalement, ils ont la loi Beckham

Posté le 11 janvier 2012 par

x0

Cristiano Ronaldo @Icon Sport

Cristiano Ronaldo @Icon Sport


La rigueur financière imposée par les pays européens vaut aussi en Espagne, nation fragilisée par la crise où de nouvelles lois vont voir prochainement le jour dont l’initiative de taxer un peu plus fort, les plus gros revenus du pays. Cela vaut donc pour les footballeurs et toutes les personnes qui alignent des revenus annuels supérieurs à 300.000 euros. Eux, devront désormais s’acquitter d’une taxe pouvant aller jusqu’à 52% de leurs revenus.

Cristiano Ronaldo, Karim Benzema et Kaka s’abritent derrière la loi Beckham

Mais cela ne vaut pas pour certains footballeurs, étrangers, arrivée en Espagne avant 2010. Au Real Madrid, trois d’entre eux font causer – Cristiano Ronaldo, Karim Benzema et Kaka – parce qu’ils échapperont à cette nouvelle taxe en s’abritant derrière la loi Beckham instaurée en 2004 sous le gouvernement Aznar. Créée dans le but d’attirer des entreprises et des professionnels (du sport par exemple) qualifiés, cette loi assure à son bénéficiaire, un taux forfaitaire à 24% de taxe, pendant les six premières années sur le territoire.

Contrairement aux espagnols de souche, les trois stars du Real Madrid ont un régime particulier

C’est exactement la même taxe que doivent assumer les ménages espagnols aux revenus inférieur à 17.702 euros par an ; taxe qui augmentera par ailleurs de 0,75 points à 24,75%. C’est évidemment beaucoup moins cher à supporter pour Cristiano Ronaldo, Karim Benzema ou Kaka, millionnaires du sport qui gagne, pour le premier cité, la coquette somme de 13 millions d’euros par an. Mais en Espagne où la population doit faire ceinture, ces avantages laissés aux plus fortunés font sérieusement grincer des dents. Et pour cause…

Découvrez les voitures de Cristiano Ronaldo : Mercedes coupé Classe C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.