FC Barcelone: Mondial des Clubs 2011, une prime de 3,8M€ !

Posté le 18 décembre 2011 par

x0

Raul Albiol à la lutte avec Messi @Icon Sport

Ce dimanche midi, le FC Barcelone est sur le toît du monde… Les Catalans se sont tout simplement baladés contre le FC Santos de Neymar en finale du Mondial des Clubs 2011 (victoire 4-0). Au Japon, les affaires étaient d’ores et déjà bouclées à la mi-temps quand les partenaires de Lionel Messi menaient trois buts à zéro. Les Blaugrana ont alors bien mérité d’empocher le chèque de 3,8 millions d’euros promis au vainqueur. La FIFA s’est d’ailleurs montré très généreuse pour cette compétition internationale en offrant environ 12 millions d’euros pour l’ensemble des primes des différentes équipes.

3,8M€ pour le FC Barcelone, Santos repart avec 3,1M€

Avec pratiquement 4 millions d’euros, le FC Barcelone a glané une jolie somme au Japon… Le FC Santos, de son côté, repart en Amérique du Sud avec 3,1 millions d’euros en poche, soit la prime du finaliste. Au total, le Barça de Messi et le FC Santos de Neymar accumulent donc 6,9 millions d’euros de gains FIFA sur l’épreuve. Plutôt pas mal, pour des formations qui ont seulement disputé deux rencontres dans cette compétition ! Avant la finale tant attendue, ce dimanche matin avait aussi lieu le match de la troisième place qui opposait le club japonais de Kashiwa Reysol aux Qataris d’Al-Sadd.

Al-Sadd termine troisième de la compétition et touche 1,8 millions d’euros

Même si ce match était quasiment dénoué d’intérêt, le club de Mamadou Niang et de Nadir Belhadj, qui l’ont emporté aux pénalties (5 tirs aux buts à 3), ont tout de même empoché la jolie somme de 1,8 millions d’euros pour leur place sur le podium. Kashiwa Reysol, de son côté, qui jouait pourtant a domicile, finit quatrième et s’offre un chèque de 1,5 millions d’euros… Des sommes non négligeables pour des équipes non habituées aux joutes internationales.

Retrouvez aussi toutes nos dernières infos sur le FC Barcelone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.