France-Pays de Galles rugby 2011: Les Bleus largués sur les réseaux

Posté le 12 octobre 2011 par

x0

Equipe de France à la Coupe du monde de rugby 2011 - @Iconsport

Equipe de France à la Coupe du monde de rugby 2011 - @Iconsport

La demi-finale, France – Pays de Galles, de la Coupe du monde de rugby 2011, est programmée samedi. D’ici là, Sportune compare chaque jour les deux formations via quelques chiffres business clés. Ce mercredi, zoom sur la présence des Bleus et des Gallois sur Internet et plus précisément sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Sur le web 2.0, le XV de France accuse un retard conséquent sur son futur adversaire. L’équipe du sélectionneur, Marc Liévremont, est tout simplement absente de Facebook. Aucune présence officielle de la sélection n’est recensée.

France – Pays de Galles de rugby 2011: Les Gallois gagnent le match de Facebook et Twitter

En face, le Pays de Galles affiche une page officielle disposant de plus de 52 000 fans. La mise à jour est quotidienne. Un échange dynamique et interactif. Sur Twitter, le match est là aussi largement gagné par le Pays de Galles. Le compte officiel @WelshrugbyUnion compte plus de 20 000 followers et distille plusieurs tweets par jour En face, le XV de France se contente du fil de la Fédération française pour distiller ses informations. Nous sommes le mercredi 12 octobre et il n’y a pas eu de rafraichissement depuis le… 8 octobre.

Une Coupe du monde de rugby 2011 très Web 2.0

A noter que, depuis le début de la Coupe du monde de rugby 2011, plus de 1 million de tweet contenant le mot clé RWC2011 ont été envoyés de par le monde. La page Facebook officielle de la compétition atteint aujourd’hui les 1,4 millions de fans. Les organisateurs néo-zélandais attachent un soin particulière à la présence du tournoi sur les réseaux. Chaque semaine, ils font ainsi le point sur la popularité de l’épreuve sur les plateformes de référence et classent les équipes selon leur capacité à générer de l’interactivité avec leur fans. La WRC propose ainsi aux fans des bannière à affiche sur la photo de son profil Facebook ou Twitter à l’effigie de son équipe favorites. Mauvais point pour la France, le « Twibbon » des Bleus était le moins partagé des équipes présentes en quarts de finale…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.