Mario Balotelli, son ras-le-bol de la presse anglaise !

10 janvier 2012 à 23:57 par Thomas

0
Mario Balotelli à Manchester City - @Iconsport

Mario Balotelli à Manchester City - @Iconsport

Mario Balotelli en a gros sur le cœur et il s’en est confié au magazine italien L’Uomo Vogue. L’attaquant de Manchester City en veut à la presse anglaise coupable, selon lui, d’écrire tout et n’importe quoi à son égard. Au Royaume-Uni, où la presse est l’une plus corrosive d’Europe, les frasques de Super Mario font régulièrement les gros titres mais d’après le joueur, cela ne serait pas toujours justifié. Et même pire, cela aurait des répercussions jusqu’en Italie.

Mario Balotelli se dit ciblé par la presse anglaise

« En Angleterre, les tabloïds écrivent sur tout et toujours dans l’exagération. Le plus agaçant c’est de retrouver les conneries de la presse à scandale reprises dans les journaux italiens, souvent de façon amplifiée et sans même une vérification. » Et Mario Balotelli de s’épancher encore sur le traitement médiatique dont il se dit victime : « Si j’achète une Fiat Uno, on va dire qu’un type comme moi devrait plutôt rouler dans une Ferrari. Et si j’achète une Ferrari on écrit que je n’ai pas les pieds sur terre. Si je ris, je ne suis pas sérieux. si je ne ris pas, je suis un grincheux qui se plaint alors qu’il fait le plus beau métier du monde. »

L’attaquant de Manchester City pense à rentrer en Italie

Le mal est si profond que Mario Balotelli sauterait sur la première occasion de rentrer au bercail. « J’ai 21 ans et cela fait déjà deux ans que je suis ici et que je m’adapte malgré des différences considérables. Mais je n’ai pas de vrais amis ici. Si je devais partir maintenant ce serait pour rentrer en Italie. » Dans le cocon familial, à l’abri de la presse anglaise qui traque le moindre de ses faits et gestes…

Découvrez les accidents les plus coûteux des footeux : Rui Costa, Ferrari 599 GTB





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑