PSG – Guy Roux et son tacle aux nouveaux propriétaires

Posté le 9 août 2011 par

x1

Le siège du PSG

L'ancien coach auxerrois, Guy Roux n'est pas fans du nouveau Paris Saint-Germain

De l’esbroufe ! Voilà ce qu’il en pense Guy Roux, le plus économe des techniciens français, de l’entrée en matière du Qatar dans notre championnat de France de Ligue 1. A 73 ans, le discours n’a pas changé d’un pouce, teinté d’humour corrosif et de dérision dès qu’il est question d’argent et là encore plus avec les millions d’euros venus du Moyen-Orient. Ainsi, alors quand l’Equipe lui demande, dans son édition ce mardi, si le PSG, fort de son recrutement offensif, va changer son fond de jeu, sa réponse est.. étonnante.

Donner des drapeaux aux supporters du PSG ? Guy Roux n’en voit pas l’intérêt, au contraire…

« Je vais vous parler du problème du PSG samedi. Déjà, 20 000 drapeaux dans un stade, cela voudra dire quelque chose le jour ou on le vendra dix euros pièces. En attendant, quand on le pose sur votre siège et que vous êtes obligés de le brandir pour vous asseoir, c’est juste la claque obligatoire. »

Et un (vilain) tacle glissé, un peu à destination des supporters ; beaucoup pour la nouvelle direction qui en prend encore plus pour son grade dans les lignes suivantes. « Ensuite, présenter un joueur de vingt-deux ans qui a joué dix minutes en Copa America (vingt-neuf précise l’Equipe) et faire lever le Parc des Princes pour ça… Forcément, c’est suivi par une défaite. »

Le PSG se verrait-il plus grand qu’il ne l’est ? Guy Roux a sa réponse !

A bon entendeur ! Guy Roux n’est clairement pas fan des nouveaux propriétaires et de leur gestion dispendieuse. Philosophe mais sec, l’Auxerrois l’est enfin dans sa conclusion : « Mon grand-père, qui était paysan, disait qu’il ne fallait pas le coq ait chanté avant d’avoir pondu… » Fallait pas l’énerver Guy Roux !

Une réflexion au sujet de « PSG – Guy Roux et son tacle aux nouveaux propriétaires »

  1. Sponge Bob

    L'avis de Guy Roux sur le football moderne, c'est un peu comme si le Pape nous donnait ses dix positions préférées: délicieusement décalé… et parfaitemnt inutile.

    Mais pour une fois, il est drôle… malgré lui. D'après vous, ça prend combien de bouteille de Chablis avant de commencer à voir des coqs pondre des oeufs?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.