PSG: Sous Ancelotti, la valeur marchande des joueurs décline

Posté le 19 octobre 2012 par

x0

Les joueurs du PSG ne progressent-ils pas sous Ancelotti ainsi que l’affirme Pierre Ménès ? C’est vrai financièrement parlant. Explications…

Carlo Ancelotti, PSG @Icon Sport

Carlo Ancelotti, PSG @Icon Sport

Pierre Ménès nous le disait au cours de notre rencontre, la semaine dernière : « Je ne vois pas qui a progressé, qui a été meilleur depuis qu’Ancelotti est arrivé. » A-t-il été sévère, le journaliste du Canal Football Club dans son jugement de l’entraîneur du PSG ? Peut-être pas. Car les chiffres le confirment. Ceux de l’économique tout du moins.

La majorité des joueurs du PSG ont perdu en valeur marchande

Les chiffres, ils nous révèlent sur la plate forme spécialisée Transfermarkt, qu’au cours des six derniers mois, 17 des 29 pensionnaires du groupe professionnel ont perdu en valeur marchande. Et deux n’ont pas bougé. A de rares exceptions près – Salvatore Sirigu, Blaise Matuidi, Christophe Jallet, Marco Veratti… – la grande majorité de l’effectif parisien s’est dévalué.

Le PSG a la moyenne d’âge la plus élevée de Ligue 1

Une explication à avancer à cela : l’âge moyen de l’effectif parisien. Il est de 28 ans. Soit une moyenne parmi les plus élevées d’Europe et la plus élevée du championnat. Passé la trentaine, les joueurs perdent naturellement en valeur étant sur la fin de leur carrière. Cela ne se justifie toutefois pas pour Mamadou Sakho, Guillaume Hoarau ou Kévin Gameiro qui sont encore jeunes mais qui régressent pourtant financièrement. Pierre Ménès n’avait donc pas totalement tort dans son jugement. Mais comme le dit un vieil adage là-bas dans nos lointaines contrées françaises : « C’est à la fin de la foire que l’on compte les bouses » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.