Quand les prostituées brésiliennes préparent le Mondial 2014

Posté le 14 janvier 2013 par

x0

A la Coupe du monde 2014, les prostituées parleront anglais

« Tous les secteurs se préparent à la Coupe, pourquoi pas nous ? » Cida Vieira est président de l’Aprosmig, association qui défend les prostituées de l’état du Minas Gerais au Brésil. Et elle aussi attend la Coupe du monde 2014 de football avec une certaine en patience en sachant qu’elle sera profitable à sa profession.

Apprentissage des langues étrangères pour les prostituées brésiliennes

D’ailleurs pour être en phase avec la portée internationale de l’événement, son association a décidé de dispenser des cours de langues étrangères aux travailleuses du sexe de l’état afin qu’elle puisse communiquer avec les clients qui pourraient les solliciter. L’apprentissage est minime et se limite au vocable propre à la profession.

A la Coupe du monde 2014, les fans viendront de tous les pays

Mais ces cours donnés en Anglais, en Espagnol, et prochainement peut-être en Français ainsi qu’en Italien ont vocation à préserver l’intégrité des prostitués. « C’est important pour la dignité au travail, ces femmes doivent pouvoir négocier des tarifs équitables et se défendre » souligne Cida Vieira. Les formations débuteront au mois de mars et dureront de six à huit mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.