Stade Rennais: L’antithèse du PSG et ses transferts

24 décembre 2011 à 17:03 par admin

0
François-Henri Pinault, propriétaire du Stade Rennais @IconSport

François-Henri Pinault propriétaire du Stade Rennais @IconSport

Alors que le PSG, actuel leader de Ligue 1, affole tous les compteurs au rayon transfert, les autres équipes du championnat de France ne comptent pas faire de folie durant le prochain mercato hivernal. C’est le cas du Stade Rennais qui via son propriétaire, François-Henri Pinault, n’entend pas céder à l’inflation du PSG et de ses propriétaires qataris. « Il est clair que tout le monde ne peut pas s’aligner (…) De notre côté, financièrement, on est à l’équilibre, et nous voulons bien gérer le club. » Pinault admet que « l’argent qatari et l’achat d’une partie des droits TV de la Ligue 1 par Al-Jazira vont relancer le spectacle et mieux exposer le football français à l’étranger.» Mais au Stade Rennais, on a déjà testé par le passé(début des années 2000) la stratégie des gros transferts (voir les 15 joueurs les plus chers de l’histoire du Stade Rennais). Pas franchement un succès.  Cet hiver, aucun joueur ne viendra donc renforcer le secteur offensif du club breton…

Quand le PSG flambe, le Stade Rennais fait avec ce qu’il a

Le patron du groupe Pinault Printemps Redoute (PPR) et coactionnaire du Stade Rennais à travers le holding familial Artémis, a affirmé ce samedi dans Libération que les renforts offensifs de l’été dernier (Pitroipa, Y. Hadji et Féret) sont suffisants pour les objectifs de l’actuel 5e de L1 : « Maintenant, Rennes a une belle ligne d’attaque qui marque (29 buts, 5e attaque de L1, Ndlr), alors on ne bougera pas trop cet hiver sur le marché des transferts (…) Notre objectif est de finir la saison dans le Top 5 et décrocher un ticket européen (…) Si le Stade rennais termine juste derrière le PSG, Lyon ou Marseille, on sera à notre place. »

Le Stade Rennais veut s’appuyer sur son centre de formation pour retrouver la Ligue Europa

Pour réussir une telle performance, le Stade Rennais compte bien s’appuyer sur ses atouts : « Le meilleur centre de formation du foot français, notre stade de 30 000 places, le collectif derrière l’entraîneur, Frédéric Antonetti… » En espérant toutefois à l’avenir montrer un peu plus ce dont les Bretons sont capables sur le plan européens. « L’objectif sera de faire mieux en Ligue Europa si le Stade Rennais décroche un nouvel accessit »… Réponse au mois de mai 2012 !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑