Transfert Foot: À quel prix va partir Pires aux enchères ?

30 janvier 2012 à 12:54 par admin

0

Robert Pires

Le jour J est arrivé pour Robert Pires. L’ancien joueur d’Arsenal va savoir à quelle sauce il sera mangé ou plutôt à quel prix il sera acheté par l’une des six franchises indiennes (Calcutta, Howrah, Barasat, Durgapur, Haldia et Siliguri), ce lundi après-midi. Pour la première fois dans l’histoire du foot-business, des joueurs libres de tout contrat vont être mis aux enchères et vendus au club le plus offrant pour la saison à venir. Une façon pas banale de boucler un transfert… Champion du monde et d’Europe avec l’équipe de France, Robert Pires fait partie de ceux là. Même si sa décision a surpris beaucoup de gens, l’ancien joueur de l’OM s’en défend dans le journal le Parisien de ce lundi…

Pires, Sorin, Cannavaro, Okocha, Crespo et Fowler des transferts façon enchères en Inde

«Je m’étais donné jusqu’au 31 janvier pour voir les offres et les possibilités que j’avais pour continuer ma carrière, détaille-t-il. Cette Premier League Soccer en faisait partie avec d’autres. C’est un challenge qui m’a plu. C’est un format différent avec un championnat qui dure sept semaines dans un pays que je ne connais pas avec une culture différente que j’ai envie de découvrir. Ça va être une super aventure et j’ai vraiment hâte d’y être.» Robert Pires se dit aussi très content de pouvoir jouer contre d’anciennes gloire du ballon rond comme Sorin, Cannavaro, Okocha, Crespo ou encore Robbie Fowler qui seront eux aussi mis aux enchères ce lundi après midi.

Robert Pires en Inde pourrait toucher entre 500 000€ et 1M€ de salaire

Reste maintenant à savoir lequel de ces six joueurs de football va faire flamber les prix. Pour le moment, le tarif de base de Robert Pires est fixé à 650 000$ (491 000 euros). En ce qui concerne, le salaire de l’ancien joueur d’Arsenal, ses revenus en Inde devraient être compris entre 500.000 et 1 millions d’euros pour sept semaines de compétition en fonction de l’intérêt des différentes franchises à son égard… De quoi faire rêver ! D’aillers, le joueur l’admet lui-même, le montant a joué dans sa décision : «C’est une donnée qui compte comme dans tous les métiers (…) Je comprends que cela puisse choquer les gens. Mais, ces sommes là sont proposés aux joueurs. On ne force personne à nous proposer de tels salaires. Et vous si on vous proposait de gagner dix fois ce que vous gagnez…»

Ceara et sa superbe Porsche blanc





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑