Archives de l’auteur : Thomas

Mayweather – McGregor, qui a la plus grosse ?…

Conor McGregor et Floyd Mayweather entretiennent pas mal de clichés de la boxe. – @Instagram

C’est l’opposition de tous les superlatifs : la plus médiatisée, la plus chère, la plus dingue… la plus ridicule ricanent certains observateurs… Vu d’ici, le duel Floyd Mayweather – Conor McGregor, sur un ring de boxe le samedi 26 août prochain, est surtout un bon gros combat de coq, à celui qui étalera ses arguments les plus convaincants, pour prouver qu’il est le plus fort. C’est un match qui sent bon la sueur, les biftons et les gros biscoteaux. La démesure aussi.

Puisque l’Américain et l’Irlandais tiennent à prouver que chacun est au-dessus de l’autre, nous avons résumé ce combat à celui qui a la plus grosse. Pas au sens que vous le pensez… Non, non, pas de ça chez nous!

La plus grosse, en valeur de réussite. La plus grosse, maison, gueule, voiture, communauté ou fortune. Un match joué en 5 rounds entre les deux boxeurs les plus flambeurs du plateau. Parce que rien ne nous dit que l’affiche ne fera pas flop, comme Mayweather face à Pacquiao en 2015, autant jauger les deux acteur sur les terrains où ils s’expriment encore le mieux. En dehors du ring ou de l’octogone.

Notorious étant le challenger, c’est lui qui, à chaque round, ouvre les hostilités. Alors, qui de Mayweather ou de McGregor a la plus grosse ? Réponse…

Round 1 : La Maison

– Connor McGregor : Il vit à Las Vegas, depuis qu’il est une star du MMA où la discipline est très populaire. Sa maison est immense, avec un espace discothèque, un mini-golf, six chambres et autant de salles de bain. Il lui a donné le nom de Mac Mansion. Conor McGregor a grandit modestement, dans le quartier populaire de Crumlin, à Dublin. Aujourd’hui, il profite de sa fortune, qu’il gaspille au moins autant que son futur adversaire.

Visite en images de la maison de luxe de Conor McGregor

– Floyd Mayweather : Lui aussi a ses quartiers à Las Vegas et lui aussi a baptisé sa maison : la Big Mansion. Floyd Mayweather fait encore mieux que McGregor, il dédie toute une page Instagram à sa résidence. Malgré tout la débauche de bling bling voulue chez lui par son adversaire irlandais, la maison de Mayweather est sans équivalence avec la sienne, ni dans la taille, ni dans le prix.


Le patrimoine de Money ne se limite de surcroît pas à cette seule résidence. Il en compte une autre, non moins luxueuse, dans les environs de Miami, en Floride. Pour avoir pied à terre sur les deux côtes Est et Ouest des Etats-Unis.

Verdict : MAYWEATHER. Y a pas photo! Ou plutôt, si. Enfin on se comprend…

Round 2 : La Gueule

– Conor McGregor : L’insolence, c’est le domaine de Notorious. C’est – avec ses tenues extravagantes -, ce qui a construit son image, à l’intérieur des cages. Celle d’une tête brûlée qui n’a peur ni ne recule devant personne. C’est un provocateur, même sur les réseaux sociaux dont il se sert généreusement pour clasher, notamment ses pairs boxeurs britanniques Anthony Joshua et Tyson Fury. Et surtout celui qu’il considère comme sa prochaine victime : Floyd Mayweather.

– Floyd Mayweather : Pas moins provocateur que son adversaire, mais assurément moins insolent. Mayweather a de la bouteille, il sait parfaitement jouer d’intox, mais à la grande différence de McGregor, il préfère étaler sa réussite que d’accorder de l’importance à l’autre.

Verdict : MCGREGOR
. Il s’aime tout autant que Mayweather, l’arrogance en plus.

La suite est à lire en page suivante

Pages: 1 2

PSG Transfert – Déjà une semaine que Juan Foyth est parisien… sur Wikipedia !

Selon Wikipedia, il y a déjà une semaine que le transfert de Juan Foyth au PSG a été signé. – @Twitter

Juan Foyth, c’est ce défenseur argentin de 19 ans, dont le nom est régulièrement associé au Paris Saint-Germain, depuis le mois de juin que le club de la capitale le suit plus intensément. Ces dernières heures, la situation du joueur de l’Estudiantes s’est accélérée, selon la presse locale, sont départ pour l’Europe serait imminent, moyennant une indemnité de transfert de 13 millions d’euros. En route pour le PSG ? Comme nous l’avons remarqué sur l’encyclopédie collaborative Wikipedia, c’est en effet le cas.

Sur la péage Wikipedia espagnole, il y a déjà une semaine que Paris a régélé le transfert de Juan Foyth

Pas sur sa page française, Juan Foyth est encore trop méconnu chez nous, pour avoir un chapitre détaillé, en long, large et travers. La version espagnole par contre fourmille de plus de détails. Et nous apprend que, présentement, le défenseur central s’est engagé au PSG dont il en porte manifestement déjà les couleurs. Avec même une précision d’ordre temporelle sur sa signature au club de la capitale : le 11 août (vendredi dernier), à hauteur de 12 millions d’euros d’indemnité de transfert.

Le PSG le suit, mais Tottenham aurait la préférence du joueur

Faut-il quand même remettre les choses dans leur vrai contexte : si Juan Foyth est bien dans le viseur parisien, d’autres clubs le suivent dont Tottenham en Angleterre. Les Spurs auraient dit-on, les préférences du joueur…

Toutes les primes de la Ligue Europa 2017-2018

Pour l’OL, la dernière campagne en Ligue Europa fut une réussite financière. Souhaitons aux Gones au moins la même réussite en 2017-2018. Sinon mieux… – @Facebook

L’Olympique Lyonnais en sera, c’est une certitude. Pour l’Olympique de Marseille, tout va dépendre du barrage à jouer dès ce jeudi soir, contre Domzale, en Slovénie. Si les Phocéens s’invitent dans la phase finale de la Ligue Europa, OL et OM pourront lorgner sur les bénéfices à tirer de la compétition. L’UEFA a dévoilé la grille des primes de cette Ligue Europa 2017-2018 qu’elle distribuera aux 48 équipes engagées.

L’UEFA a dévoilé les primes de la Ligue Europa 2017-2018

Cela va donner plus d’arguments au détracteur de la plus petite des coupes européennes, car le pot total reversé, indexé sur les revenus tirés par l’UEFA (en Ligue des champions, Ligue Europa et Super Coupe), n’a pas changé d’un centime, sur la saison. Pour ce qui concerne la phase de groupe et après les rencontres à élimination directes jusqu’à la finale, les primes restent les mêmes. C’est-à-dire un minimum garanti de 2,6 millions d’euros, 360.000 euros la victoire en phase de groupe et 120.000 euros le match nul. Une qualification aux seizièmes de finale sera payée un demi-million d’euros, les quarts, 750.000€… Et ainsi de suite jusqu’au vainqueur assuré de toucher, 6,5 millions d’euros.

Une grille de redistribution identique à la saison dernière

Comme la saison dernière donc, un parcours parfait pourra potentiellement rapporter, jusqu’à 15,71 millions d’euros de primes à la performance. Là où les détracteurs trouveront de nouveaux arguments, c’est qu’hier mercredi, l’UEFA a communiqué les primes qu’elle va verser aux claaubs disputant la Ligue des champions. Pour eux, elles sont en augmentation pour partie.

Les Olympique, Lyonnais et de Marseille joueront leur chance à fond

Des dirigeants, en France ou ailleurs ont coutume de dire que la Ligue Europa n’a d’intérêt financier qu’à compter des huitièmes voire des quarts de finale. Quand les diffuseurs télé commencent à s’y intéresser de plus près. Le tout étant d’y accéder. C’est la raison de l’impasse plus ou moins assumée de certaines équipes par le passé. Cette saison, l’OM de Frank McCopurt, pour qui ce sera une première européenne et l’OL brillant demi-finaliste de l’édition passée sont clairement décidés à jouer sans arrière pensée.

Toutes les primes de la Ligue Europa 2016-2017

  • Qualification à la phase de groupe = 2.600.000€
  • Victoire en phase de groupe = 360.000€
  • Match nul en phase de groupe = 120.000€
  • Bonus classement : 1er = 600.000€ – 2e = 300.000€
  • Seizième de finale = 500.000€
  • Huitième de finale = 750.000€
  • Quart de finale = 1.000.000€
  • Demi-finale = 1.600.000€
  • Finale = 3.500.000€
  • Victoire = 6.500.000€
  • Gain maximum possible = 15.710.000€

Foot Transfert – Les 10 gardiens de but les plus chers de l’histoire

Le temps passe, mais Gianluigi Buffon reste. A la Juventus ou comme gardien le plus cher du foot. – @Twitter

Heureusement que Manchester City est là pour dépoussiérer ce classement, quoiqu’on ne peut pas vraiment parler de bonne pioche pour Guardiola, avec Claudio Bravo payé 18 millions d’euros. Peut-être Ederson sera-t-il plus à son avantage dans le collectif du coach de Manchester City. Le Brésilien est arrivé cet été en Premier League, moyennant 40 millions d’euros d’indemnités de transfert pour le Sporting Lisbonne, il est devenu à cet effet, le deuxième gardien de but le plus cher de l’histoire du foot. Ederson n’était encore qu’un môme en culottes courtes le jour du transfert de Gianluigi Buffon à la Juventus Turin.

16 ans après Buffon n’a pas changé de place. Ni à la Juventus, ni au classement des gardiens les plus chers

L’emblématique portier transalpin est toujours à la même place, seize ans après sa signature au club de la Vieille Dame. Depuis, la Juventus Turin a largement amorti et même rentabilisé son investissement. Au début du siècle et de l’euro, 53 millions pour un gardien de but, c’était quelque chose de monstrueux. A l’époque, les portiers avaient la cote dans le très fermé Calcio et les équipes italiennes avaient d’autres moyens financiers, bien plus conséquents. Angelo Peruzzi, Francesco Toldo ou le Français Sébastien Frey ont compté pour acteurs à cette boulimie collective, sur le poste de numéro un.

Le transfert d’Ederson à Man City hisse le Brésilien sur la deuxième place du podium

Plus raisonnablement se trouvent dans le Top 10 des gardiens les plus chers du foot, David De Gea et Manuel Neuer. Ils ont signé la même saison 2011-2012, le premier à Manchester United, à 25 millions d’euros, l’autre au Bayern Munich, à 33M€, à des sommes donc élevées mais proportionnelle au marché, pour deux des meilleurs de leur génération. Ederson, 23 ans, doit s’inscrire dans la même logique s’il convainc sous le maillot d’un club ambitieux, sur le Vieux Continent.

Les 10 gardiens de but les plus chers de l’histoire du foot

  • 10. Angelo Peruzzi, à la Lazio Rome (2000-2001) = 17.900.000€
  • 9. Claudio Bravo, à Manchester City (2016-2017) = 18.000.000€
  • 8. Angelo Peruzzi, à l’Inter Milan (1999-2000) = 19.000.000€
  • 7. Sébastien Frey, à Parme (2003-2004) = 21.000.000€
  • 6. David de Gea, à Manchester United (2011-2012) = 25.000.000€
  • 5. Francesco Toldo, à l’Inter Milan (2001-2002) = 26.500.000€
  • 4. Jordan Pickford, à Everton (2017-2018) = 28.500.000€
  • 3. Manuel Neuer, au Bayern Munich (2011-2012) = 33.000.000€
  • 2. Ederson, à Manchester City (2017-2018) = 40.000.000€
  • 1. Gianluigi Buffon, à la Juventus (2001-2002) = 53.000.000€

Le PSG vainqueur de la Ligue des champions, ça devient sérieux pour les bookmakers

Serait-ce la bonne saison pour le PSG de Nasser Al-Khelaïfi et Neymar, en Ligue des champions ? Les bookmakers y croient… – @Twitter

Il y a un an, un petit peu moins, au lancement de la Ligue des champions, Paris avait bonne cote, mais il n’était qu’un outsider, dans la hiérarchie donnée par les bookmakers nationaux. Jugé moins crédible pour le titre que la Juventus, Manchester City, l’Atlético ou Arsenal. Ça n’était pas totalement faux, puisque le PSG s’est incliné en quart de finale. Un an plus tard, tout a changé. Le Paris Saint-Germain va désormais se présenter sur la grande scène européenne dans le costume d’un favori.

Dans la hiérarchie des vainqueurs de la prochaine Ligue des champions, Paris arrive 4e

Parce que désormais, pour les opérateurs de jeux du pays, le PSG est devenu « sérieux », c’est-à-dire appartenant au quatre équipes les mieux cotées du moment. Pas encore assez musclé, malgré les renforts de Neymar et de Dani Alves, pour chambouler le Real Madrid, premier favori à sa propre succession. Mais une cote moyenne à 7,5 la victoire finale en Ligue des champions, comme un indicateur fort valorisant le collectif d’Unai Emery. L’année dernière, la cote du PSG était à 14,25.

Le Real Madrid favori à sa propre succession selon les bookmakers nationaux

A un mois environ du début des hostilités, le Real est donc le mieux placé, pour les bookmakers français. Sa cote est à 5. Suit le FC Barcelone, malgré le départ de Neymar, le club catalan est considéré comme un futur vainqueur de la prochaine C1, à 5,72. Le Bayern Munich enfin, complète le podium, à 6,2 contre un.