ASSE – Focus sur les salaires des coaches pistés par les Verts

31 mai 2019 à 11:55 par Thomas

1

Qui pour prendre la place sur le banc de l’ASSE ?

Jean-Louis Gasset raccroche les crampons et la casquette. C’est la seule certitude du moment du côté de l’ASSE, depuis que le coach en place, depuis un an et demi, a décidé de ne pas continuer sa mission au-delà de l’exercice achevé. Pour lui succéder, la piste interne avec une promotion de Ghislain Printant a longtemps dominé. Mais aujourd’hui, l’intérêt autour de l’ex-technicien de Bastia semble s’éroder. De fait, les rumeurs s’étendent autant que les noms des candidats. Plusieurs sont cités, tous n’ont pas le même CV, ni les mêmes prétentions de salaires. Voyons ce que chacun gagnait au moment de sa dernière expérience sur un banc.

Financièrement Ghislain Printant semble être la meilleure solution

D’abord un rappel sur la situation de Jean-Louis Gasset, son salaire approchait le million d’euros bruts la saison, sur l’exercice 2018-19. La promotion de son adjoint Ghislain Printant serait naturellement la solution la moins chère pour les Verts. Car tous les autres techniciens cités sont dans des proportions au moins égales sinon supérieures, aux émoluments de Jean-Louis Gasset. Autant quasiment, du côté de Sabri Lamouchi (75 000€/mois) lorsqu’il était au Stade Rennais ou Pascal Dupraz, au cours de sa fonction au Toulouse Football Club (70 000€/mois).

Vous aimerez aussi:  Real Madrid - La montre d'Eden Hazard est en or et diamants et vaut 70 000€

Plus ou moins que le salaire de Jean-Louis Gasset à l’ASSE

C’est plus pour Claude Puel (230 000€/mois à Leicester), même si l’ancien coach niçois ne serait pas vraiment dans la short-list stéphanoise. Au contraire notamment de Jocelyn Gourvennec pour qui l’En Avant de Guingamp a payé 130 000€ bruts par mois, son retour sur le banc du club. Avant que le coach de 47 ans et le club breton ne décident conjointement de se séparer.

120 k€ le salaire moyen des coaches de Ligue 1, la saison dernière

En moyenne, au cours de la saison 2018-19 désormais achevée, un entraîneur du championnat de France de Ligue 1 avoisinait un salaire estimé à 120 000 euros bruts mensuels, hors primes additionnelles possibles. C’est-à-dire le proche équivalent de Gourvennec cité chez à Saint-Etienne, ou de Christophe Galtier, anciennement dans le Forez avant et désormais sur le banc du Lille OSC.



One Response to ASSE – Focus sur les salaires des coaches pistés par les Verts

  1. Guy says:

    Mieux vaut mettre du pognon pour un coach valable (VIEIRA, avec PRINTANT adjoint, par exemple) que de faire des économies de bouts de ficelles et de voir la plupart des joueurs cadres aller voir ailleurs si l’herbe y est plus… VERTE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Le Guide Sport Business de la Ligue 1

  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV

  • Commentaires récents