Barça, Juve, Chelsea… Ça couterait combien de recruter Krzysztof Piatek (Genoa) ?

14 octobre 2018 à 17:50 par Thomas

0

De grands clubs se disputent les services de Krzysztof Piatek. – @pjona_9

S’il n’y avait Kylian Mabppé pour lui volet la vedette, ce serait très probablement lui, le phénomène du moment du football. Lui, le Polonais Krzysztof Piatek, illustre inconnu au lancement de la saison, l’attaquant du Genoa est désormais sur les tablettes des plus grands clubs européens. Le Barça en tête, pour alternative à Luis Suarez. Sinon, le Bayern Munich, Chelsea, Liverpool ou la Juventus Turin… Tant d’enthousiasme pour le joueur de 23 ans, auteur d’un début de saison stratosphérique avec quatorze buts en neuf rencontres, jouées sous le maillot du Genoa et de la Pologne. Sa cote marchande flambe autant qu’il enfile les buts. A combien pourrait se négocier un transfert de Krzysztof Piatek dès cet hiver, sinon l’été prochain ? Regardons…

Les chiffres s’affolent en ce qui concerne le transfert de Krzysztof Piatek

C’est encore plus difficile d’évaluer un joueur qui explose soudainement. La certitude pour le Genoa est de réussir une plus-value monstrueuse. L’été dernier, le club italien a payé 4,5 millions d’euros pour l’indemnité de son transfert, au KS Cracovie. Quelques mois plus tard il vaut au moins le quadruple voire le quintuple selon les études d’analyse. Mais dans l’esprit des dirigeants de Gênes, sa cote marchande est bien largement supérieure. Selon la presse italienne, le Napoli aurait fait une approche à 25 millions d’euros, à laquelle il aurait été répondu 60 millions d’euros. Ou rien. Rien, c’est d’ailleurs le mieux qu’espère pour cette saison, le directeur général du Genoa, Giorgio Perinetti ; il a déclaré ne pas vouloir s’en séparer si vite après l’avoir recruté. Krzysztof Piatek devrait devenir à terme, le joueur le plus chèrement vendu par le club, à plus que les 25 millions gagnés sur le transfert de Diego Milito à l’Inter, en 2009.

La concurrence du Barça, de Chelsea, du Bayern ou de la Juve est de nature à faire flamber les prix

S’il veut conserver sa pépite, le Genoa devra peut-être revoir à la hausse le salaire versé à son joueur. En l’espèce, il est de 450.000 euros net la saison, hors primes, avec un contrat signé jusqu’en 2022. Selon les estimations de la Gazzetta dello Sport en début de saison, il n’entre même pas dans le Top 10 des plus hauts salaires estimés du club. Partir signifierait considérablement augmenter ses revenus pour Krzysztof Piatek, de surcroît avec la concurrence qui augmente.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑