Cette Tribune Crazy qui ambiance les soirées du Racing 92 à Paris La Défense Arena

16 novembre 2019 à 15:15 par Thomas

0

Depuis deux ans et demi, le Racing 92 peut compter sur le soutien d’un jeune public très motivé, grâce aux efforts de ceux qui les encadrent.

L’idée est venue d’Asie et du rugby à 7. Là où le spectacle se consomme autant sur le terrain, entre gros bras du jeu, qu’en tribunes où le public vient déguisé. Sébastien Chabal a même servi d’ambassadeurs à cette drôle de tradition. Que le plaisir soit collectif et garanti pour les visiteurs et ce, quel que soit le résultat sportif, c’était l’objectif du Racing 92 quand le club s’est tourné vers l’agence, Les Créateurs d’Emotions. En lui donnant la mission « d’ambiancer » les soirées des rugbymen franciliens, pour les matches à domicile, à Paris La Défense Arena.

Le Racing 92 rêve d’une tribune colorée et animée comme le 7 en Asie

La Tribune Crazy occupe un des deux virages de la salle, en écho au « Seizième homme », que sont les soutiens fidèles et historiques des Racingmen. Elle s’adresse surtout aux jeunes, que le club recrute auprès des bureaux d’étudiants, écoles et université de la capitale et sa proche banlieue. Ce samedi 12 octobre, nous avons partagé avec eux, l’affiche entre le Racing et Agen en Top 14. Une belle rencontre sur le terrain, conclu sur un match nul 27-27 et du spectacle en plus dans les gradins, avec un public motivé, parfois survolté, et toujours enthousiaste.

Vous aimerez aussi:  FIFA 20 efface Van Basten des supports après son dérapage en direct

Un virage de Paris La Défense Arena dédié : c’est la Tribune Crazy

L’avantage pour l’organisation, c’est que la bière est autorisée dans l’enceinte nanterrienne. L’argument est béton pour attirer du monde. Pour tout le reste du dispositif, les équipes des Créateurs d’Emotions sont là. Suivant l’affluence prévue, elles s’adaptent, d’un régisseur et 2 animateurs en configuration minimale et jusqu’à quatre animateurs les soirs de monde. Est toujours présente en plus une fanfare, composée elle aussi de jeunes « musicos ». Ils sont six, pendant quatre vingt minutes ils jouent les classiques des supporters, et d’autres morceaux plus associés au monde de l’ovalie. Comme les « Yeux d’Emilie » connus de tous les stades du Top 14.

A chaque match est désigné un « Crazy King » en tant que guest de la soirée.

Des animations avant, pendant et après le match. Et même un king de la soirée

Avant le match et à la pause, des animations s’organisent dans les couloirs de la U Arena. Beer pong, concours photo pour les réseaux sociaux, l’animation est naturellement en phase avec le profil du public. A chaque match est aussi élu(e) un(e) « Crazy King », c’est-à-dire le ou la plus en vue de la soirée. En récompense de ses efforts, le « Crazy King » revient le match d’après, avec cinq amis de son choix, pour recevoir un maillot floqué à son nom, un paquet de bonbons et le plaisir d’être l’élu de la soirée, le temps d’un autre match. Malin.

Vous aimerez aussi:  OL - Benfica : Une revanche pour Lyon ? Réponse des bookmakers...

Des courts de tennis au rugby, Les Créateurs d’Emotions « ambiancent » le sport

Laurent Lefebvre, l’homme à l’origine du concept et boss de l’agence n’a fait que reprendre et améliorer en la circonstance, une idée qu’il développe déjà sur les courts de tennis, dans le cadre des tournois estampillés BNP. A la tête de la We Are Tennis Fan, un « régiment » d’heureux volontaires que l’on entend parfois, entre deux jeux ou quand les échanges s’interrompent en longueur. Mettre de l’ambiance dans l’univers feutré du tennis est une performance en soit. Au rugby le champ des possibles est plus large. Chaque nouvelle saison, le dispositif grossit. La prochaine est déjà en cours de réflexion, à à Paris La Défense Arena.

RDV sur la page Facebook dédiée pour suivre l’actualité de la Crazy Tribune




Les commentaires sont fermés

Retour en haut de page ↑