Charles Leclerc vers une prolongation jusqu’en 2022 ?

9 septembre 2019 à 10:50 par Marc Limacher

0

Vainqueur à Spa, puis à « domicile » sur le circuit de Monza, Charles Leclec a gagné le droit de poursuivre l’aventure chez Ferrari.

La deuxième victoire cette saison de Charles Leclerc lui donne une certaine valeur et une prolongation de salaire est prévue du côté de la Scuderia Ferrari. Le monégasque qui avait signé un contrat de deux saisons (2019 et 2020) a débuté à 3 millions d’euros cette saison, selon le Business Book GP 2019, pour augmenter à 4.5 millions d’euros en 2020. Une augmentation logique par rapport à son précédent contrat d’aspirant chez Alfa Roméo lui permettant de toucher 750.000 euros. Dans le détail, 250.000 euros de la part de Ferrari et 500.000 euros de la part de l’équipe de Hinwill. Toutefois sa saison 2019 fait réfléchir les dirigeants de la Scuderia Ferrari.

Leclerc prolongé jusqu’en 2024 chez Ferrari ?

Selon la presse italienne et nos échos, une prolongation jusqu’en 2024 a été mise sur la table à la fin de l’été, mais le résultat du GP de Belgique et du GP d’Italie par effet domino, augmente les émoluments potentiel de Charles Leclerc. Dans le détail, le contrat serait de trois saisons (2020, 2021 et 2022) et une option pour 2023 et 2024. Si ces modalités sont en cours de négociation entre les deux parties, le salaire, lui, pourrait fortement augmenter.

Vous aimerez aussi:  Barça ou Real : Où va jouer Neymar selon les bookmakers ?

Le précédent Max Verstappen

Dans l’aspiration de ce que l’équipe Aston Martin Red Bull Honda avait paraphé avec Max Verstappen pour son nouveau contrat débutant en 2018 et expirant en 2021 (avec option pour 2020 et 2021), le pilote hollandais touche un salaire de base de 12 millions d’euros et gagnera 16 millions suite à sa prolongation pour la saison 2020, il y a quelques semaines, et même plus à l’horizon 2021. Ce contrat du Hollandais était la conséquence des approches de Ferrari et Mercedes qui lui proposait un salaire de 20 millions d’euros par saison fin 2017.

Un contrat de 59 millions d’euros ?

De son côté, la Scuderia Ferrari serait sur le point de proposer un contrat évolutif au vainqueur de Spa et Monza. Les modalités de salaires débutant à 17 millions d’euros, Leclerc pourrait ensuite toucher 19.5 millions d’euros, puis 22 millions d’euros à l’horizon 2022.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑