FC Nantes – Combien ça coûterait de recruter Luciano Acosta (DC United) ?

29 août 2019 à 19:35 par Thomas

0

Après le PSG, le FC Nantes s’intéresserait à Luciano Acosta.

Peut-être moins pour cet été, car le temps commence à compter d’ici au 2 septembre et la clôture du marché, mais pour l’hiver prochain, c’est une piste que suivrait le FC Nantes selon France Football. Luciano Acosta est un footballeur inconnu en France, mais son nom résonne à nos oreilles, depuis qu’il a été associé au mercato du PSG cet hiver. Le milieu offensif argentin est finalement resté en MLS, au DC United. Peut-être finira-t-il par rejoindre la Ligue 1, chez les Canaris.

Après le PSG, le FC Nantes lorgnerait sur Luciano Acosta

L’opération peut s’avérer couteuse pour Nantes, si elle se noue cet été. Elle peut même possiblement conduire au recrutement le plus cher de l’histoire du FCN, supérieur aux 8 millions d’euros payés au Club Bruges, pour Anthony Limbombe. Luciano Acosta est valorisé à moins – 6 millions d’euros – par la plateforme Transfermarkt. En janvier dernier, selon le Washington Post sa franchise souhaitait 9 millions d’euros pour le libérer. Soit près de sept fois l’indemnité versée au Boca Juniors pour son transfert, en janvier 2017. Depuis, toutefois, du temps est passé rapprochant le joueur de l’échéance de son contrat, à la fin de cette année civile. Passé ce 1er juillet, il lui est permis de discuter ailleurs, pour un départ en janvier.

Vous aimerez aussi:  FC Nantes - Les 10 ventes les plus chères de l'histoire des Canaris

Un salaire au DC United qui équivaut la moyenne du vestiaire nantais

Cette saison 2019-20 de MLS en cours, le salaire de Luciano Acosta a été augmenté en club. Dans des proportions néanmoins abordables pour les finances du FC Nantes, l’attaquant de 25 ans gagne 600 000 dollars (542 000 €) de salaire de base et jusqu’à 720 000 dollars (650 000 euros) avec les bonus. C’est dans la moyenne des salaires du vestiaire nantais, même si l’Argentin devra être augmenté pour lui donner l’envie de traverser l’Atlantique, à la découverte de la Ligue 1.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑