Kimi Raikkonen chez Ferrari a gagné 70 millions depuis 2014

13 avril 2018 à 15:25 par Marc Limacher

0

Cette saison chaque point inscrit rapporte 58.000 euros à Kimi Raikkonen. @Scuderia

Depuis son retour à Maranello en 2014, Kimi Raikkonen a cumulé 70 millions d’euros de salaire sur les 140 millions qui étaient inscrits sur ses contrats. La faute à ses résultats, selon l’ouvrage annuel le Business Book GP.

Unique en son genre, le contrat de Kimi Raikkonen chez Ferrari sur la période 2007-2009 restera incroyable par les sommes engagés pour un pilote qui n’avait jamais remporté de titre, alors. 35 millions d’euros en 2007 (52 millions de dollars), 40 millions en 2008 (60 millions de dollars) et 45 millions en 2009 (65 millions de dollars). Auquel il fallait ajouter 1 millions d’euros par victoire chaque saison et une prime d’un million pour le titre de champion du monde.

Un nouveau contrat fixe et variable pour Kimi Raikkonen

Lors de son retour chez Ferrari en 2014, l’agent de Raikkonen, Steve Robertson a eu une idée originale : proposer un contrat unique et ajustable chaque saison par la Scuderia, sur la base d’une recommandation d’équité avec son équipier. L’accord implique donc un fixe et un variable en fonction des points inscrits par le pilote chaque année.

En 2014, Raikkonen a négocié un salaire fixe à 11 millions d’euros et 19 millions d’euros de prime (pour un maximum possible à 30 millions d’euros). En réalité, le finlandais en marquant 55 points n’a gagné qu’un total de 13.2 millions d’euros cette année là. Même scénario l’année suivante sur la même base de salaire. Là encore Raikkonen en cumulant 150 points, a agrémenté son salaire en fin d’année d’un total 17 millions d’euros.

L’arrivée de Sébastian Vettel chez Ferrari en 2015, a été l’occasion d’ajuster la rémunération globale et de revendiquer le statut de dernier champion du monde Ferrari en titre. A ce jeu le salaire fixe a été réduit à 8 millions d’euros et la part variable permettait d’obtenir 32 millions d’euros, soit un total de 40 millions sur le papier. En 2016, le finlandais a cumulé 19 millions d’euros de salaire. Puis l’an dernier 21.1 millions d’euros.

Un salaire général à la baisse pour 2018 chez Ferrari

Lors du renouvellement en 2018 de son contrat, les dirigeants de la Scuderia lui ont demandé d’ajuster sa rémunération sur celle de Vettel, c’est-à-dire autour de 35 millions d’euros. Sportune vous dévoile en exclusivité que le Business BookGP 2018 annonce un salaire fixe de 6 millions d’euros et un variable de 30 millions. Ce qui signifie que chacun des points rapportés par le champion du monde 2007 vaut 58.000 euros.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑