L’ASSE signe son mercato d’hiver le plus clinquant. Pas le plus cher…

31 janvier 2018 à 18:15 par joachim

0

Neven Subotic est l’une des recrues de l’hiver stéphanois. – @Twitter

Le moral dans les chaussettes en décembre, avec un classement sportif proche de la zone de relégation, l’ASSE repasse au vert, sur le terrain et dans sa tentative de reconquête des supporters. Le club stéphanois va surement boucler, ce mercredi soir, le mercato d’hiver le plus clinquant de son histoire. Avec des internationaux recrutés : Paul-Georges Ntep et Yann M’Vila en Bleus, ou Neven Subotic, international serbe, anciennement au Borussia Dortmund. Et en attendant peut-être Mathieu Debuchy, d’ici à la clôture du marché, ce mercredi soir, minuit.

Un mercato clinquant pour l’ASSE, sans dépenser d’indemnités sur les transferts

Elle était nécessaire dans le contexte du moment, mais clairement la campagne de recrutement des Verts est une vraie réussite. Sportive, c’est à voir, mais pour l’image et le prestige du club, c’est une certitude. Et tout ça, sans dépenser un seul centime en indemnités. C’est autre chose sur les salaires. Ça n’empêche que ce mercato XXL a coûté moins cher en transfert qu’il y a deux ans, en 2015-2016. Ce mois de janvier 2016, les Verts ont engagé Franck Tabanou en prêt, mais aussi Ole Selnaes, Alexander Söderlund et Oussama Tannane.

Près de 8M€ investis il y a deux ans, en janvier

Trois joueurs payés 7,7 millions d’euros en indemnités sèches, sans les bonus additionnels. Deux ans après, Tannane est parti en prêt à Las Palmas (pour revenir ce 31 janvier) et d’ici à la fin de ce mercato, l’un des deux joueurs norvégiens, Selanes ou Söderlund pourrait s’en aller. D’ordinaire plutôt sages à mi-saison, les Verts ont dépensé cet hiver là, plus que tout autres saisons. Pour une réussite finalement mitigé.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑