Le pit bike, où comment s’éclater en sport mécanique à budget contrôlé

18 avril 2018 à 16:34 par joachim

1

La F15R de Bucci est un joujou parmi les plus féroces du pit bike.

En moto ou en auto, les occasions de se « tirer la bourre » en toute sécurité, sans y laisser ses économies, sont rares. Mais il existe des alternatives aussi simples que de réduire sa monture, pour diminuer son budget. Connaissez-vous le pit bike ? Ce n’est rien de moins qu’une motocross, plus petite qu’une originale. En moyenne, une vingtaine de centimètres de taille de selle séparent les deux versions.

Moins cher et plus petit mais l’amusement reste le même

C’est accessible aux plus jeunes, d’abord fait pour eux, pour les familiariser avec le motocross. Mais c’est aussi délirant pour les grands, en quête de sensations, sans prendre trop de hauteur sur le sol. Ces petits bolides développent de 50 à 190cc, à chacun de trouver le modèle en phase avec son pilotage. Ils sont non homologués sur la route, sauf à avoir son propre champ ou du terrain, sinon il existe de nombreuses compétitions un peu partout en France.

De 700 à 5.000 euros l’achat neuf d’un pit bike

Pour le budget, c’est avant tout l’achat de son pit bike qui le décide. Il existe de nombreux constructeurs et, tel que détaillé ici, beaucoup de ces marques sont françaises : Bastos, YCF, Gunshot, Apollo ou CRZ. Elles sont souvent plus accessibles au grand public, moins tournées vers la compétition comme le sont Bucci ou Pisterpro. A l’achat en neuf, il faut compter près de 700 euros pour une version de base, à presque 5.000 euros pour la féroce F15R de Bucci, de 160cc. C’est la fourchette, large, notamment disponible chez WKX Racing, un spécialiste du marché du pit bike.

Le championnat de France de la spécialité débute en mai

Prévoir aussi l’achat d’un casque (obligatoire, même à 80 cm du sol), d’un masque plutôt que d’une visière, d’une combinaison et bottes adaptées, surtout pour une pratique de compétition. Ce 12 mai qui arrive, débute la saison 2018 du championnat de France de la spécialité. La première manche est à Saint-Jean-d’Angély, en Charente-Maritime. Sept courses sont inscrites au calendrier. Pour y participer, outre les modalités d’inscription à vérifier auprès de l’organisation, il en coûte 65 euros en droits d’engagement.





One Response to Le pit bike, où comment s’éclater en sport mécanique à budget contrôlé

  1. GIRADO says:

    Je suis un passionné des motos cross depuis mon enfants. Je lis plein d’article sur sa jusqu’un amis me parle de votre site. Juste pour vous felicitez pour votre de contenu de qualité. Mais j’ai quand même une preoccupation Y a t il un pit bike à moi de 700 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑