LOSC – La valeur de Jonathan Ikoné sur le mercato explose

7 octobre 2019 à 16:30 par Thomas

0

Jonathan Ikoné est l’un des joueurs de la Ligue 1 qui connait la plus fort valorisation sur le mercato.

Il a perdu son copain Nicolas Pépé devant, mais pas de sa réussite actuelle. Qui sait d’ailleurs si Jonathan Ikoné ne sera pas le prochain au LOSC, à battre le record de son ex-camarade devenu Gunners dans l’été, pour 80 millions d’euros. Lui n’en vaut pas tant, d’après les observations des spécialistes de l’estimation marchande. Pour Transfermarkt il approche modestement les 27 millions d’euros, tandis que du côté de l’Observatoire du football il est au moins au double, dans une fourchette comprise entre 50 et 70 millions d’euros.

Jonathan Ikoné vaut beaucoup plus que les 5M€ payés par le LOSC au PSG

Dans les deux cas, sa cote explose sur les douze derniers mois. En augmentation de 3 751% d’après Transfermarkt, Jonathan Ikoné est d’une façon certaine et indiscutable (beaucoup) plus cher que le prix payé par Lille au Paris Saint-Germain, pour le recruter en 2018 : 5 millions d’euros sans les bonus possiblement négociés par ailleurs. Le fait qu’il soit désormais un international, pour le collectif champion du monde en titre, contribue indéniablement à sa valorisation. Pour Lille, c’est une sacrée bonne pioche qui garantit au club de nouveaux bénéfices, probablement à la fin de cet exercice s’il est cédé à un autre club.

Vous aimerez aussi:  Foreman - Ali : une exposition sur le combat du siècle à Aubervilliers

Après Nicolas Pépé, Ikoné peut-il devenir le transfert record dans le sens des départs ?

C’est en effet rappelons-le, l’une des bases du projet nordiste que de recruter de jeunes pépites pour les aider à grandir et s’épanouir, avant d’aller chercher fortune et titres ailleurs, dans de plus grands clubs. Jonathan Ikoné enfin, est lié au Lille OSC jusqu’en 2023, soit plusieurs années à compenser pour qui voudrait le recruter.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑