Affluences et taux d’occupation en L1 après le 1er quart de saison

7 octobre 2019 à 13:40 par Thomas

0

Depuis l’entame de la saison 2019-20, ils sont 22 806 en moyenne à suivre les matches depuis les tribunes des stades.

La neuvième journée du championnat de France de la Ligue 1 2019-20 s’est disputée ce week-end. Nous sommes au quart de la saison, l’occasion pour nous à Sportune, de dresser un premier bilan des affluences dans les stades, couplés au taux d’occupation mesuré par nos soins sur la base des chiffres communiqués par la Ligue de football professionnel. Premier constant relevé : l’Olympique Lyonnais domine tous ses adversaires au Groupama Stadium.

L’OL domine les affluences en Ligue 1 après un quart de la saison

C’est rare pour ne pas dire une première, même si le club des Gones a l’avantage sur tous les autres clubs, exception faite de l’OM, d’avoir le deuxième stade le plus grand en capacité. De fait, même rempli « qu’à » 89% environ, c’est assez pour dominer le reste du plateau. Dont l’OM, vainqueur en nombre au terme de l’exercice dernier ; ils sont trois mille de moins en moyenne au Vélodrome, en 2019-20.

champion en nombre en 2019, l’OM glisse troisième derrière le PSG

Au Parc des Princes en revanche, l’affluence ne désemplit pas. Au premier quart de la saison, le PSG revendique un taux d’occupation de 98%, c’est une référence du championnat de France. Distinguons avec, Amiens, Brest et Strasbourg qui font le plein à plus de 93%.

Vous aimerez aussi:  OL - Comment la bourse réagit à la nomination de Garcia ?

A peine une place sur trois occupée au Stadium de Toulouse

A contrario le déficit est inquiétant au Stadium de Toulouse. Il est rare que l’enceinte sur l’Île du Ramier soit remplie mais pas dans des proportions aussi basses ; Toulouse a joué quatre fois à domicile depuis la rentrée, pour une affluence moyenne inférieure à 13 000 et tout juste 20 000 et des brouettes, pour la visite de Bordeaux, ce dimanche, dans le cadre du derby de la Garonne (1-3). Les résultats sportifs ne peuvent justifier à eux seuls ce désintérêt du public ; Toulouse est la quatrième plus grande ville de France et ce n’est pas la concurrence du rugby qui l’explique. Ce serait trop facile.

Le fait est que le TFC remplit moins son stade que Louis II à Monaco. A l’indicateur des affluences, c’est quelque chose de significatif, car l’écrin du club princier est en règle général le plus vide, même quand l’ASM est championne de France, comme en 2017 (58% de remplissage).

L’ASSE a battu son record de la saison, avec la visite de Lyon

Ailleurs, sur d’autres terrain de la Ligue 1, l’ASSE a battu son record de la saison ce dimanche, à l’occasion du derby face à l’Olympique Lyonnais (1-0 devant 34 071 spectateurs). Inversement, pour la visite de Reims (0-1), le Stade Rennais a accusé sa plus base audience de ce début de saison. Depuis la rentrée, 456 127 spectateurs se sont rendus dans les stades, soit une moyenne de 22 806 par match. Le taux d’occupation dépasse les 73%, proche de celui que justifie Montpellier, à la Mosson.

Vous aimerez aussi:  OL et adidas dévoilent le maillot third 2019-20 des Gones [OFFICIEL]

Le détail des affluences et des taux d’occupation en Ligue 1, cette saison 2019-20

ClubAffluenceCapacité commercialeTaux d’occupation
Lyon50 80757 20688,9%
Paris47 41147 92998,2%
Marseille47 31266 22671,4%

Voir le tableau complet en page 2




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑