OM , ASM Transfert – Ça coûterait combien de recruter Jonas Lössl (Huddersfield) ?

15 mars 2019 à 16:55 par joachim

0

L’OM et Monaco suivrait la piste menant vers le Danois, Jonas Lössl. – @jonasloessl

Jonas Lössl a le blues. Le gardien danois a exprimé publiquement sa frustration de perdre avec sa formation de Huddersfield, dernière du championnat de Premier League. Ses déclarations – « Je suis juste fatigué de perdre. Nous n’avons gagné qu’un seul match au cours des trois derniers mois. Ce n’est pas assez » – révèlent tout à la fois la fragilité du collectif de Huddersfield et des envies d’ailleurs. Peut-être pour un retour en France puisque, selon The Examiner l’ancien Guingampais, de 2014 à 2016, serait sur les tablettes de l’OM et de l’AS Monaco. Dans la saison morose de la lanterne rouge de Premier League, Jonas Lössl est l’un des rares à tirer son épingle du jeu. Combien alors pourrait coûter un transfert du portier de 30 ans ? Analyse…

L’OM et l’ASM suivrait l’ancien gardien guingampais, Jonas Lössl

Lössl est à Huddersfield depuis deux ans mais son premier exercice s’est effectué sous la forme d’un prêt de Mayence, avec option d’achat, levée par le club anglais, pour une indemnité proche de 2,5 millions d’euros. C’est le cinquième club pour autant de championnats différents, que fréquente le gardien danois. Si Huddersfield descend, il ne devrait pas rester, quand bien même a-t-il encore trois ans dans son contrat, jusqu’au 30 juin 2022. Il est clair que ceux qui le suivent souhaitent ce scénario catastrophe aux Terriers car cela faciliterait le départ du joueur. Sans connaître la position de son club sur ce sujet, Jonas Lössl est estimé à 5 millions d’euros sur le marché des transferts, par la plateforme Transfermarkt. Et 6,4 millions, du côté du Centre International d’Étude du Sport.

Un salaire inférieur à la moyenne des vestiaires phocéens ou monégasques

A la lecture de ses déclarations, comprenons que Lössl privilégiera surtout le projet sportif, probablement avant tout le reste. Son désir d’évoluer dans un club plus ambitieux (ou moins défaitiste) doit toutefois se conjuguer avec ses aspirations financières ; cette saison 2018-2019, son salaire est estimé proche de 140.000 euros bruts mensuels. C’est moins que la moyenne des revenus à l’AS Monaco comme à l’Olympique de Marseille mais le joueur devra naturellement être revalorisé par le club qui souhaitera le recruter. Surtout s’il doit y avoir une autre concurrence que celle des deux clubs français.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑