Ça coûte combien de recruter Franck Ribéry (Fiorentina) ?

7 juillet 2020 à 10:50 par Emmanuel Bernard

0
Franck Ribéry transfert Fiorentina

Echaudé par le cambriolage de son domicile italien, ce week-end, Franck Ribéry pourrait quitter un an plus tôt l’Italie.

L’avenir de Franck Ribéry en Italie a pris du plomb dans l’aile après que, ce week-end, l’ailier ait été victime d’un cambriolage à son domicile, tandis qu’il affrontait Parme, avec la Fiorentina. Le joueur en garde de la rancoeur et s’interroge sur la suite de sa carrière en Serie A, après cet épisode aux conséquences légitimes sur le moral et la crainte pour sa sécurité, et celle de sa famille. Ribery dit ouvertement réfléchir, tout en assurant avoir encore la faim de ballon et de jeu. Un retour en France paraît toujours aussi incertain malgré tout, mais l’OL l’a sondé à son départ de Munich, tandis que l’OM reste son équipe de coeur.

Ribéry menace de partir, peut-il revenir en France ?

Est-ce suffisant pour entretenir l’idée ? Rien n’est moins sûr, mais à 37 ans, au crépuscule de sa carrière de footballeur, il a au moins l’avantage de ne plus coûter grand-chose, sur l’indemnité de son transfert. Ribéry n’est plus un joueur sur qui les clubs feront du trading. Il eut un temps ou il était pourtant l’un des joueurs les plus bankable de la planète football, valorisé à plus de la cinquantaine de millions d’euros sur le mercato. Désormais, il avoisine plutôt les 2 millions d’euros, tout au plus, chez les violets de la Fiorentina, qu’il a rejoint libre, depuis Munich en Allemagne, l’été dernier.

Vous aimerez aussi:  OL : Un premier visuel du prochain maillot 2020-21 des Gones

L’OL le suivait l’été dernier, l’OM reste son club de coeur

Ribéry a paraphé à cette occasion, un contrat sur deux ans. Il ne reste qu’une seule saison, jusqu’au soir du 30 juin 2021. Depuis ce dimanche, il n’est plus sûr que le joueur l’honore. A Florence, il approche un salaire de 435 000 euros bruts mensuels, avec les bonus en plus. Il est à cet effet le joueur le mieux payé de son vestiaire, cette saison 2020-21. Il a récemment prouvé, en inscrivant un but splendide, face à la Lazio Rome dauphin de la Juve en Serie A, qu’il avait encore de beaux restes et la capacité à faire la différence à tout moment. Pour les deux Olympique, de Marseille et Lyonnais, ses émoluments égalent là aussi, ceux des joueurs les mieux payés, mais Ribéry le dit dans son message posté sur les réseaux sociaux : « Je ne cours pas après les millions. Je continue de courir après le ballon car le football reste ma passion. » Lui qui a découvert sur le tard le professionnalisme veut poursuivre le plaisir. Mais, on l’aura compris, pas à n’importe quel prix.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑

Vous aimez cet article ?
Recevez la newsletter pour ne pas rater les prochains !
S'abonner
Fermer