OM Transfert – Ça coûterait combien de recruter Baba Rahman (Chelsea) ?

20 juillet 2019 à 22:20 par Thomas

0

Baba Rahman pour renfort à gauche pour l’Olympique de Marseille ?

L’OM a lancé son recrutement de la saison 2019-20, par l’arrivée ce vendredi, d’Alvaro Gonzalez. D’autres joueurs sont attendus, y compris derrière pour doubler et/ou concurrencer à gauche, Jordan Amavi. Le site Ghanaweb.com évoque l’intérêt des Phocéens, pour le latéral de Chelsea, Baba Rahman. Sans jugement sur la véracité de l’info, nous l’ignorons, voyons ce que cela pourrait coûter à Marseille d’engager le joueur de 25 ans, déjà passé par la Ligue 1, à Reims en prêt, la saison dernière.

Dernière saison de contrat pour Baba Rahman à Chelsea

Baba Abdul Rahman de son nom complet est arrivé chez les Blues en 2015, en provenance d’Augsbourg en Allemagne, moyennant une indemnité de 20 millions d’euros. A l’époque précédé d’une bonne réputation, le polyvalent joueur du couloir gauche n’a jamais pu s’imposer dans le riche collectif londonien. Il a été balloté de prêts en prêts, à Schalke 04, trois ans entre 2016 et 2019, puis à Reims, pour les six derniers mois de l’exercice 2018-19. A force, son contrat s’est consumé, à la fin de la saison 2019-20 qui débute, il sera à son terme. Et il ne sera pas prolongé. Cela peut avantager l’OM dans la négociation. Il serait question d’une indemnité de 5 millions d’euros voulue par Chelsea. C’est l’estimation de sa cote par Transfermarkt, tandis que le CIES en Suisse le donne à mins : de 2 à 4 millions d’euros.

Vous aimerez aussi:  Aubameyang a transformé sa Ferrari LaFerrari et cela fait réagir

L’OM doit recruter malin, financièrement, la piste peut-être intéressante

Depuis 2015, Baba Abdul Rahman a le même contrat. Selon la presse anglaise, il lui rapporte près de 185 000 euros mensuels, sans les variables. Si la priorité du joueur est de gagner en temps de jeu et en stabilité, la rémunération ne sera pas l’enjeu premier de la négociation. Cela tombe bien pour l’Olympique de Marseille contraint par ses finances, à contrôler les dépenses de l’été.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑