OM Transfert – Ça coûterait combien de recruter Karl Toko-Ekambi (SCO Angers) ?

14 avril 2018 à 22:20 par Thomas

0

L’OM a l’attaquant du SCO, Karl Toko-Ekambi dans son viseur. Mais le club phocéen n’est pas le seul… – @Facebook

Il est acquis que cette saison sera sa dernière, sous les couleurs d’Angers. Malgré des années de contrat lui restant, Karl Toko-Ekambi ne sera pas retenu par ses dirigeants, pour service rendu et parce que l’attaquant international camerounais va remplir les caisses du club. Son transfert sera le plus cher de l’histoire du SCO, de nombreux clubs le suivent, notamment outre-Manche, sinon l’OM en France, qui cherche un profil comme le sien, pour la saison prochaine. La surenchère sur le joueur est de nature à faire flamber les prix et le SCO Angers ne bradera pas sa pépite. Dès lors, à combien pourrait possiblement se négocier un transfert de Karl Toko-Ekambi pour l’OM ou un autre ? Regardons…

Le SCO Angers a repoussé des offres à 20M€ cet hiver. L’OM et les autres prétendants sont prévenus

Douze millions d’euros pour Transfermarkt, 15,4 millions de la part de l’Observatoire du football : voilà les estimations données, de la valeur marchande actuelle, du joueur de 25 ans. En janvier, les propositions ont pourtant grimpé significativement plus haut. Tel qu’il l’a récemment confié à RMC, le président Saïd Chabane et son club ont reçu une offre à 20 millions d’euros, au cours du dernier mercato d’hiver. Ne souhaitant pas affaiblir son collectif, dans sa lutte pour le maintien en Ligue 1, elle a été repoussée. Dans deux mois à l’ouverture du marché, sa cote n’aura pas diminué puisqu’il flambe sur les pelouse de la Ligue 1, avec 17 buts et 4 passes décisives, cette saison 2017-2018. De surcroît, il est sous contrat jusqu’au terme de l’exercice 2019-2020, c’est autant de saisons à racheter, pour les équipes qui envisagent de le recruter.

Un salaire qui va forcément exploser, où que Karl Toko-Ekambi signe la saison prochaine

Sur le salaire, celui à proposer à Toko-Ekambi devra forcément dépasser les 50.000 euros bruts mensuels, l’équivalent sans les primes, de ce que lui rapporte son contrat avec Angers. Dans son cas, ses revenus prochains vont nécessairement exploser, il sera, c’est une certitude, payé bien au-delà du million d’euros bruts annuels, n’importe où qu’il signe. Mais surtout en Chine, il est aussi suivi de ce côté-ci du globe. Il évolue en plus à un poste souvent mieux valorisé que les autres.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de page ↑