Primes gagnées en Ligue des champions de 1992 à 2019 : Le PSG huitième

16 septembre 2019 à 21:15 par Thomas

0

Le PSG est huitième au classement des gains engrangés en Ligue des champions, depuis la modernisation de l’épreuve, en 1992.

Plus de 70 millions d’euros à recevoir de la campagne dernière, pour un total donné par la Gazzetta dello Sport à 482,9 millions d’euros. C’est l’équivalent des primes cumulées, gagnées par le PSG en Ligue des champions, depuis la création du nouveau format de l’épreuve en 1992. Un peu moins que son budget pour la saison 2019-20, Paris se classe huitième clubs européen, à l’addition des gains en C1, avec un temps de retard sur ses concurrents puisque le champion de France n’est compétitif que depuis l’arrivée de QSI, c’est-à-dire depuis 2011.

Le PSG a gagné plus de 18 M€ par an sous l’ère moderne de la Ligue des champions

Sur l’ensemble de la période de 27 ans, le Paris Saint-Germain a gagné une moyenne proche de 18 millions d’euros par ans. Quand, sur la même échelle de temps, le Real Madrid a engrangé 862,4 millions d’euros, pour une moyenne annuelle à près de 32 millions d’euros. Le Bayern Munich et le Barça suivent non loins au-delà de 800 M€, à respectivement 827,8 et 810,4 millions d’euros. Depuis 1992, la Ligue des champions s’est considérablement enrichi, le « prize money » dédié par l’UEFA est chaque année plus élevé et les droits de l’audiovisuel explosent.

Les primes gagnées par les clubs en Ligue des champions, de 1992 à 2019. – @GazzettaDelloSport

Des primes records distribuées pour cette édition 2019-20 de la C1

Cette saison 2019-20, 1,95 milliards d’euros seront redistribués aux 32 équipes qualifiées pour la phase de groupe. 488 M€ le seront sous la forme d’une prime à la participation, à part égale entre toutes les formations, soit 15,25 millions chacune. 595 M€ sont dédiés aux résultats en phase de groupe et la même somme est reversée selon le classement au coefficient UEFA. Enfin, l’enveloppe du marketpool est de 292 millions d’euros. Cette dotation est la plus élevée de l’histoire du tournoi.

Vous aimerez aussi:  DFCO - OM : Le scénario des débats selon les bookmakers



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑