PSG – La FIFA pourrait indemniser Paris pour la blessure de Neymar

9 juin 2019 à 17:45 par Thomas

0

Si la blessure de Neymar, occasionnée avec le Brésil, dépasse 28 jours, le PSG sera financièrement indemnisé par la FIFA.

Le verdict est tombé, le PSG l’a rendu public via un communiqué diffusé sur sur son site internet : blessé à l’occasion d’un match préparatoire à la Copa America, avec le Brésil, Neymar sera « environ quatre semaines » écarté des terrains. Selon le corps médical qui s’est penché sur son cas, l’attaquant souffre d’une entorse du ligament latéral externe de la cheville droite.

Le PSG compte sur 4 semaines d’absence de Neymar

Comme en la circonstance, Neymar s’est blessé avec la Seleçao, la FIFA pourrait avoir à compenser financièrement le PSG, dans le cadre de son Programme de protection des clubs instauré depuis l’Euro 2012, puisque le joueur s’est blessé avec la Seleçao. Il prévoit que le salaire d’un joueur en club, soit pris en charge par la FIFA dès lors que les ennuis physiques ont été occasionnés avec la sélection nationale.

Au-delà de 28 jours d’absence, la FIFA paiera le salaire

Seulement cette compensation prévoit un délai de carence de 28 jours. Soit quatre semaines fois sept jours ; pile le temps estimé de la blessure du Brésilien. S’il dépasse ces 28 jours sur le flanc, chacun de plus passé aux soins sera indemnisé au PSG. A hauteur proche de 133 972 euros bruts quotidien, puisque c’est l’équivalent estimé de ce que gagne Neymar, depuis qu’il a signé pour le club de la capitale.

Neymar déjà concerné après sa blessure au Mondial 2014

En 2014, quand l’attaquant s’était blessé face à la Colombie au Mondial brésilien, le Barça avait profité de ce programme n’ayant pu compter sur son joueur pendant 45 jours. A noter enfin que le programme prévoit une indemnisation maximale de 7,5 millions d’euros par joueur et par club.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Le Guide Sport Business de la Ligue 1

  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV

  • Commentaires récents