Qui sera le premier coach viré en Premier League cette saison selon les bookmakers ?

16 septembre 2020 à 22:20 par Arthur Herniou

0
Premier league sack race

La sack race est lancée outre-manche pour connaître le nom du premier entraîneur remercié, en Premier League.

Le retour de la Premier League signifie, pour nos amis anglais, le lancement de la « sack race ». Ce « sport », où les bookmakers demandent à leurs clients, de deviner quel coach sera licencié le premier (ou les suivants), lors de la saison en cours. Le 7 septembre 2019, Javi Garcia avait été le premier écarté, par le club de Watford. Qui sera le premier à tristement lui succéder, en 2020-21 ?

David Moyes serait le premier à quitter l’Angleterre

Il n’aura fallu qu’une défaite d’entrée pour voir David Moyes devenir le favori des bookmakers. Le coach de West Ham, en poste depuis un peu plus de 8 mois maintenant, serait l’entraîneur le plus susceptible d’être remercié, d’après les spécialistes outre-manche. La cote de son éviction est de 2. Le rapport est faible, donc jugé plutôt probable. Sinon lui, Scott Parker (Fulham), à 6 contre 1 en moyenne. Alors que jouer sur Jose Mourinho (Tottenham), rapporterait 8 fois la mise.

Vous aimerez aussi:  PSG - Bayern : Combien ont-ils investi pour bâtir leur 11 actuel ?

Pas de danger imminent pour les coaches de Chelsea, Leicester, ou Leeds

Pour les autres coaches des tops clubs anglais, le futur semble meilleur. Frank Lampard n’est pas menacé, avec les Blues de Chelsea. Qu’il soit le prochain et premier coach évincé, vaut 20,5 fois la mise. C’est autant qu’attribué à Brendan Rodgers, sur le banc des Foxes de Leicester City. Quant à Marcelo Bielsa, sa cote de popularité et de confiance est à la hausse. Chez les opérateurs, il est à 25 contre un et progresse, malgré la défaite initiale à Liverpool ; la veille sa cote était de 20.

Jurgen Klopp sur un nuage pour sa sixième saison à Liverpool

Voilà un classement qui ne fait pas peur à Jürgen Klopp. Il est présentement donné à 75 contre un ; comprendre que s’il est le prochain renvoyé, cela paiera 75 fois la mise. C’est hautement improbable. Le technicien allemand a l’adhésion de tout le monde, de sa direction aux joueurs et supporters chez les Reds. C’est lui le moins concerné d’entre tous, par le risque d’un licenciement.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑

Vous aimez cet article ?
Recevez la newsletter pour ne pas rater les prochains !
S'abonner
Fermer