Real, PSG, Arsenal Man City… Ça bataille sur les contrats d’équipementiers

8 novembre 2018 à 12:10 par Marc Limacher

1

Les gros clubs d’Europe sont le centre d’une bataille des équipementiers du foot.

A l’heure de la saison 2 des Football Leaks, les négociations pour le renouvellement des contrats équipementiers approchent des sommes jamais entrevues jusqu’alors. Posant des questions sur les révélations financière, sur du dopage financier de certains clubs.

La prolongation du contrat entre adidas et le Real Madrid s’approche à grand pas et pourrait être finalisée dans les prochains jours. Un nouvel accord sur une décennie d’un montant estimé de 1,1 milliards d’euros, soit 110 millions d’euros par an. Le double de l’accord actuel. Dans le principe, adidas pourrait atteindre jusqu’à 150 millions d’euros, selon les performances du club et la vente de produits marchandising.

Le Real Madrid en passe se signer un (nouveau) contrat dingue avec adidas

Cet accord est ainsi le deuxième plus important après celui signé, l’an dernier, par le FC Barcelone avec Nike d’une valeur de 160 millions d’euros annuels. Précédemment la signature entre adidas et Manchester United, d’une valeur de 940 millions d’euros était le sommet. Suivi par l’association entre le Bayern et la marque aux Trois bandes pour 600 millions d’euros sur 10 ans, puis l’accord signé par Nike et Chelsea FC, d’une valeur de 900 millions d’euros global. Mais ce n’est pas fini.

En Octobre, le club d’Arsenal a confirmé son passage de Puma à adidas, contre un contrat de cinq ans d’une valeur de 345 millions d’euros (69 millions d’euros par an). Le précédent deal entre les Gunners et Puma avait une valeur de 160 millions d’euros (32 millions d’euros par an).

Le PSG et Manchester City ont un même besoin de renégocier leur contrat équipementier

Restent les deux clubs visés par les Football Leaks : Le PSG et Manchester City. Le premier et le second bénéficient d’un accord avec Nike, à respectivement 25 et 20 millions d’euros par an. Le Paris Saint-Germain a déjà signifié son intention de demander 50 millions d’euros par an et un contrat de 5 ans. Tandis que Manchester City négocie avec Puma pour un deal de 55 millions d’euros par an.

En valeur proportionnelle, l’écart est très important lorsque l’on cumule avec le reste du sponsoring. D’après les évaluations du Business Book Champions League 2019 (à sortir en Février 2019), le FC Barcelone génère 411 millions d’euros, Manchester United, 363 millions d’euros, Real Madrid (avec son nouveau contrat) 328 millions d’euros, plus de 100 à 150 millions d’euros d’écart avec Manchester City et le PSG.





One Response to Real, PSG, Arsenal Man City… Ça bataille sur les contrats d’équipementiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑