Le salaire de Christophe Galtier au LOSC

8 février 2018 à 20:05 par Ludo

0

Christophe Galtier a pris la succession de Marcelo Bielsa sur le banc du LOSC. – @Twitter

C’est le premier écueil de la nouvelle direction, il pique énormément vu le niveau des montants annoncés. On veut bien sûr parler de Marcelo Bielsa, anciennement coach du LOSC avant qu’il ne soit remercié. L’Argentin dépassait le demi-millions d’euros au global de ses revenus, le litige doit désormais se régler devant les tribunaux. Pour bien moins cher, le club des Dogues a embauché Christophe Galtier, dans la fonction de coach de l’équipe première. L’ancien entraîneur de l’ASSE s’est engagé en fin d’année 2017. Au LOSC, le salaire de Christophe Galtier approche les 118.000 euros bruts mensuels.

Un salaire augmenté de l’ASSE au LOSC pour Christophe Galtier

C’est l’estimation donnée par le journal L’Equipe à son propos. Et c’est sans les variables à la performance, possiblement prévues dans son contrat. Cela hisse le technicien marseillais de 51 ans à la septième place des coachs les mieux rémunérés du championnat, entre Gustavo Poyet aux Girondins de Bordeaux et Antoine Kombouaré à l’En Avant Guingamp. C’est aussi pour Galtier, une promotion financière après l’AS Saint-Etienne, à tout le moins sur l’estimation de la part fixe, sans les primes possibles selon les contrats. Dans le Forez, le technicien de 51 ans approchait les 90.000 euros bruts mensuels.

Une mission compliquée dès l’entame pour le technicien phocéen

Ce salaire, enfin, à près de 1,4 millions d’euros la saison pour Christophe Galtier, vaut celui d’un joueur cadre du vestiaire qu’il dirige. La mission du natif de Marseille a de plus compliqué que la normale, qu’il est arrivé en décembre, à la tête d’une équipe en position de relégable, qu’il doit redresser expressément.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de page ↑