Le salaire de Ismaïla Sarr au Stade Rennais

25 février 2018 à 22:55 par Ludo

1

La carrière d’Ismaïla Sarr passe désormais pour le Stade Rennais. Et normalement pour quatre ans au moins.

Le Stade Rennais a payé cher le recrutement d’Ismaïla Sarr, depuis le FC Metz – 17 millions d’euros, hors variables – mais il faut que le jeune homme vaut la dépense. Récemment, l’Observatoire du football le classait 14e, au classement des espoirs de moins de 20 ans les plus prometteurs en Europe. L’attaquant international sénégalais a signé l’été dernier, après une saison passée en Lorraine. Ismaïla Sarr a signé au Stade Rennais pour un salaire avoisinant les 110.000 euros bruts mensuels.

Un salaire dans le haut du vestiaire du Stade Rennais

C’est une estimation donnée par le journal L’Equipe, hors bonus personnels et ceux gagnés du collectif. C’est près de deux fois la moyenne du collectif breton, il appartient aux trois plus hauts salaires du vestiaire, cette saison 2017-2018. Ismaïla Sarr a signé un contrat de quatre ans, avec pour terme, le 30 juin 2021 au soir. A seulement 20 ans depuis ce 25 février, il est au Stade Rennais dans la suite logique mais déjà rapide de sa carrière chez les professionnels qui débute.

Tout va déjà vite dans la jeune carrière du prometteur Ismaïla Sarr

Il y a même pas deux ans, il jouait à l’AS Génération Foot, le club satellite du FC Metz au Sénégal. C’est tout naturellement que son talent est venu s’exprimer sur le Vieux Continent, sous le maillot grenat de Metz. Il n’est resté qu’une seule saison, c’est très peu, mais financièrement le club lorrain a fait une excellente opération comptable. Sportivement par contre, il le paie pour partie cette saison, qui le rapproche de la Ligue 2.





One Response to Le salaire de Ismaïla Sarr au Stade Rennais

  1. Pele says:

    Trop c’est trop
    Bien trop payé par rapport à certains joueurs
    Nous avions besoin d’aucune recrue notre centre de formation est performant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑