SCO Angers Transfert – Ça coûterait combien de faire signer Vincent Enyeama (LOSC) ?

25 décembre 2017 à 12:05 par Thomas

0

Poussé vers la sortie par le LOSC, Vincent Enyeama pourrait rebondir au SCO Angers. – @Facebook

Puisque Mathieu Michel, le numéro 2 du club, est proche d’un retour à Nîmes son club formateur, le SCO Angers envisagerait sérieusement le renfort d’un gardien de but qui, selon les informations de L’Equipe, pourrait porter le nom de Vincent Enyeama. Confiance étant donnée cette saison, à Mike Maignan dans les buts, l’expérimenté rempart du LOSC (35 ans) doit partir pour disputer un dernier challenge avant de songer à raccrocher les gants. L’opportunité pour lui pourrait être angevine, à condition que les parties s’entendent, surement plus sur le salaire à verser au joueur, qu’en terme d’indemnité sur le transfert. Ça pourrait coûter combien un transfert de Vincent Enyeama ? On regarde…

Le LOSC ne devrait pas mégoter sur l’indemnité de transfert pour libérer son gardien

Entre un demi et un million d’euros, c’est ce que vaut approximativement Vincent Enyeama sur le marché des transferts. S’il a plusieurs fois changé de clubs dans sa carrière, l’international nigérian n’a connu que deux transferts payants, à 0,3 et 0,7 millions les indemnités. Il est arrivé libre à Lille, en 2011, il s’y est imposé jusqu’à prolonger son contrat en 2016, jusqu’au terme du mois de juin 2019. Forcé de vendre cet hiver, puisque frappé d’une interdiction de recruter par la Ligue, le LOSC ne s’opposera pas au départ de son joueur. Peut-être même libre, si ça doit soulager la masse salariale d’un revenu, quand même conséquent.

Le salaire de Vincent Enyeama dépasse d’assez loin les habitudes du SCO

C’est là qu’est le hic pour le SCO. Le gardien lillois approche les 150.000 euros bruts mensuels, hors primes. C’est conséquemment plus élevé que n’en verse d’ordinaire Angers à ses joueurs. Près de trois fois environ. Cela signifie que pour boucler le transfert, il faudra à Enyeama qu’il rogne significativement sur ses prétentions du moment et qu’en contre-partie, le SCO fasse un effort financier. La distance qui les sépare est encore grande.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de page ↑