Stade Rennais : Combien ça coûte de recruter Nayef Aguerd (DFCO) ?

6 août 2020 à 10:55 par Thomas

0
Stade Rennais DFCO transfert

Le Stade Rennais lorgne du côté de Dijon pour renforcer son arrière garde.

La quête du défenseur central idoine est, selon L’Equipe ce jeudi, tout sauf un long fleuve tranquille, au Stade Rennais. Président et directeur sportif nouvellement recrutés ont déjà exploré d’après le quotidien sportif, plus d’une dizaine de pistes. L’une menant en ce moment, vers le Dijon FCO et Nayef Aguerd, un joueur d’un mètre 88, jugé solide sur la relance. L’opération serait en discussion, mais compliquée à finaliser, car Dijon tient à son joueur âgé de 24 ans.

Le Stade Rennais se tourne vers le DFCO pour renforcer sa défense

Il est au club depuis l’été 2018, il l’a rejoint en provenance du Maroc et le FUS Rabat. D’après Transfermarkt, le DFCO a payé 1,6 millions d’euros le coût de l’indemnité de son transfert et la plateforme le valorise, deux ans plus tard, à 4 millions d’euros. Tandis qu’il vaut toujours autant, d’après l’analyse du Centre international d’étude du sport, l’estimant entre 1 à 2 millions d’euros. Ces chiffres seraient en-deçà de la réalité, sans communiquer précisément sur la position de Dijon, si ce n’est que le club ne souhaiterait le voir partir à moindre coût, L’Equipe le valorise, à près de 7 millions d’euros, sur ce mercato.

Vous aimerez aussi:  Que valent les effectifs de la Ligue 2 2020-21 sur le mercato ?

Nayef Aguerd ne serait plus sous contrat à Dijon, que jusqu’à la fin de cette saison

C’est-à-dire l’équivalent rien de moins, que la troisième cession de contrat la plus chère de l’histoire du DFCO, après Loïs Diony à Saint-Etienne (pour une dizaine de millions) et Wesley Saïd au TFC (8 M€). S’il est exact qu’il ne lui reste qu’une saison de son contrat dijonnais, l’indemnité paraît chère à payer. C’est ce qui est indiqué au sujet de Nayef Aguerd, qu’au 30 juin 2021 prochain, il sera libre d’aller voir ailleurs, si sa situation n’a pas évolué. Avant cela, le Stade Rennais passera peut-être par là, en lui offrant des conditions financières et sportives supérieures. Financières, à plus que son salaire, dont on ne connait pas le montant mais qui serait d’après le résumé de l’enquête de L’Equipe à ce sujet, égal ou inférieur à 30 000 euros bruts mensuels (hors bonus). Et sportives, car les Bretons offrent l’occasion de jouer une coupe d’Europe ; peut-être même la prestigieuse Ligue des champions.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑

Vous aimez cet article ?
Recevez la newsletter pour ne pas rater les prochains !
S'abonner
Fermer