La valeur marchande des clubs de L1 après le mercato 2018

1 février 2018 à 13:10 par Thomas

0

Le collectif de l’OL a augmenté de 147,4M$ en valeur marchande, depuis le début de saison. – @Twitter

Rideau sur le mercato d’hiver. La deuxième et dernière fenêtre de transferts de la saison 2017-2018 s’est achevée dans la nuit, les équipes du championnat de France de Ligue 1 ont toutes eu le mois de janvier pour se renforcer, au(x) besoin(s). Même sans ça, toutes ont vu leur valeur marchande augmenter, sur la plateforme spécialisée Transfermarkt. Du fait des renforts pour certains, ou tout simplement de la mise à jour, de la cote des joueurs de notre championnat.

Le PSG et l’OM ont augmenté en valeur marchande. L’OL encore plus significativement

C’est ce qui explique que le PSG ou l’OM, pour deux des clubs les plus chers qui n’ont pas bougé ou quasiment cet hiver, la valeur des collectifs soit en augmentation, de respectivement 108 millions d’euros et 36,9 millions d’euros. Pour clubs qui comptent parmi les plus valorisés sur ces 6 derniers mois, il y a l’Olympique Lyonnais, peut-être jugé sévèrement en début d’exercice. Les Gones sont deuxièmes de Ligue 1, ils ont signé deux renforts cet hiver, pour l’exercice prochain : le club de Jean-Michel Aulas se porte comme un charme. Le Stade Rennais aussi, cela tient plus au recrutement de l’attaquant de West Ham, Diafra Sakho, à 10 millions d’euros. Les Bretons ont aussi enrôlé l’espoir Rafik Guitane, laissé au Havre en prêt, pour finir la saison.

Les effets du mercato de l’ASSE ne sont pas (encore) visibles sur la valeur du collectif

Sinon, il y a l’ASSE. Le club stéphanois, comme tous les autres en Ligue 1 s’est certes bonifié (+ 6,97M€). Mais de façon plutôt modeste eu égard à son mercato XXL. La raison tient peut-être au parcours récent des joueurs transférés, tous étant dans une phase de relance, avec une cote marchande en baisse. Si la mayonnaise prend dans le collectif des Verts, les M’Vila, Debuchy ou Subotic reviendront à des estimations plus en adéquation avec leur pédigrée et/ou leur talent. C’est vrai surtout, pour le prometteur Paul-Georges Ntep, mais lui n’appartient pas à Saint-Etienne ; il est prêté jusqu’à la fin de l’exercice, par le Werder Brême.

Le FC Nantes et le RC Strasbourg récoltent les retours de leur début de saison

Pour le reste de la Ligue 1, notons aussi les augmentations fortes de la valeur marchande des équipes du FC Nantes (+23,75M€) et du RC Strasbourg (+ 22,3M€), l’explication tenant à la première moitié de saison, au-delà pour chacun, des objectifs fixés en début de saison : les Canaris luttent pour une qualification à la Ligue Europa et les Alsaciens pour une place dans la première moitié de tableau, en Ligue 1.

La valeur marchande des clubs de L1 après le mercato 2018 et l’évolution depuis l’été

Club Valeur marchande été Valeur marchande hiver Différence
Paris 648,4M€ 756,5M€ + 108M€
Monaco 267,4M€ 342,65M€ + 75,25M€
Lyon 149,55M€ 296,95M€ + 147,4M€

Voir le tableau complet en page 2

Pages : 1 2




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑