Stéphane Ficaja (Uber Eats) : « Construire ce partenariat avec les fans de l’OM »

2 août 2019 à 15:50 par Thomas

0

Nouveau sponsor maillot de l’OM, Uber Eats se dévoile dès ce dimanche, sur le maillot des Phocéens. Stéphane Ficaja détaille pour nous, les tenants de ce partenariat.

Tandis que Marseille affrontera Naples au Vélodrome, ce dimanche en amical, Uber Eats occupera la rue et l’espace de la ville, à travers une campagne d’affichage programmée. Ce sera la premiere phase de la promotion voulue par le nouveau sponsor de l’OM. Un mois quasiment jour pour jour après la sortie mouvementée du maillot, forçant la marque à gommer le vert de son logo, pour du noir.

« Nous avons à coeur de respecter l’identité de l’OM »

Cet épisode est aujourd’hui pour Uber Eats, une preuve donnée aux fans, que la main leur est tendue. L’OM et le géant de la livraison de plats cuisinés ont signé pour s’entendre, pour les trois prochaines saisons (pour un montant estimé à près de 3 M€ par an ; chiffre contesté par le président Jacques-Henri Eyraud). Uber Eats est aussi un nouveau partenaire officiel de la Ligue de football professionnel et le futur naming de la Ligue 1, à partir de la saison 2020-21. Stéphane Ficaja, General Manager Uber Eats pour l’Europe de l’Ouest et du Sud a répondu à nos questions…

Que représente le marché français pour Uber Eats ?
Stéphane Ficaja : C’est l’un des plus importants. Paris est la première ville en dehors des Etats-Unis/Canada à avoir accueilli l’application Uber Eats. Aujourd’hui en France, il y a plus de 5,5 millions de téléchargement, l’application est disponible dans 140 villes, il y a 15 000 restaurants et 25 000 coursiers partenaires qui l’utilisent.

Vous aimerez aussi:  OM - Uber Eats déploie plus de 6 000 affiches dans Marseille

Pourquoi choisir le football comme vecteur de communication ?
Stéphane Ficaja : Depuis le lancement d’Uber Eats en France – il y a plus de 3 ans – nous nous sommes intéressés aux Français, à leur passion au quotidien et nous avons construit la marque autour de 3 centres d’intérêt : la gastronomie et les chefs, les séries et le sport. Nous nous sommes ainsi orientés vers le football pour nous connecter avec les utilisateurs et les supporters partout en France autour de moments d’émotions et de partage, qui font parties des valeurs que nous soutenons. Le foot est un sport qui fédère tous les âges et générations, ancré dans notre culture et une vraie fierté avec nos 2 étoiles.

Et pourquoi l’Olympique de Marseille ?
Stéphane Ficaja : L’OM est un club iconique et historique en France et l’un des préférés des Français, avec 15,5 millions de supporters, une vraie communauté et une marque à part entière. Son histoire est extrêmement riche et l’équipe fait partie du patrimoine culturel de Marseille et au-delà, du patrimoine français. L’attachement au club est très fort et les fans très engagés et ce, partout en France. Nous sommes très fiers de pouvoir accompagner l’Olympique de Marseille sur les 3 prochaines années dans l’internationalisation et la digitalisation du club.

Vous aimerez aussi:  Cristiano Ronaldo et Neymar face à face dans un drôle de duel pour un sponsor

Quels sont les détails du partenariat ? Sur combien de temps a-t-il été signé et pour quel montant ?
Stéphane Ficaja : Que ce soit avec la Ligue 1 et l’Olympique de Marseille, il s’agit d’un partenariat sur les 3 prochaines années et ainsi sur le long terme…

Outre la présence de la marque sur le maillot, que vous autorise ce rapprochement ?
Stéphane Ficaja : Il inclut des droits à l’image (club et collectif joueurs), des assets de visibilités télé (bilboard interview, LED match etc…), de la présence sur leurs canaux digitaux, et un potentiel d’activations.

Plus de 6 000 affiches pour la promotion du partenariat Uber Eats x OM seront placardées, dimanche, dans les rues et lieux cultes de Marseille.

Quelles activations allez-vous mettre en place, à court ou plus long terme ?
Stéphane Ficaja : Par activation, nous entendons expériences uniques dédiées aux utilisateurs Uber Eats, nous l’avons fait à travers notre association avec Top Chef. Nous avions également un partenariat avec OCS pour la diffusion de l’ultime saison de Game of Thrones. Nous mettons notre technologie au service du sport et nous souhaitons pouvoir offrir des expériences inédites à tous les utilisateurs de l’application et au plus de 20 millions fans de foot en France pour les prochaines saisons, lorsqu’ils regarderont les matchs. Nous sommes en train de réfléchir à la forme comme au moment opportun.

Et en interne ? Des opérations avec vos collaborateurs et/ou vos livreurs sont-elles prévues ?
Stéphane Ficaja : Nous n’avons pas encore acté ce que nous allons mettre en place. Nous étudions plusieurs options, la possibilité d’impliquer des coursiers a été évoquée.

Vous aimerez aussi:  Deceuninck, le nouveau team sponsor d'Alaphilippe jubile

Comment avez-vous réagi à la polémique née de la couleur verte sur le maillot ? A quel point est-ce impactant pour vous de changer votre code couleur ?
Stéphane Ficaja : Les couleurs noires et vertes du logo Uber Eats sont celles de notre identité et de notre charte graphique dans les 500 villes dans lesquelles nous sommes disponibles. Elles sont utilisées sur tous nos supports et dans l’application, c’est pour cette raison que nous avions décidé d’utiliser ce logo bicolore sur le maillot home en premier lieu. De plus, la couleur verte et proche de l’univers du football et le logo monochrome nous semblait moins visible et vivant.

Avoir un logo qui est celui de notre charte et représente notre identité nous semblait important. Nous avons entendu les supporters de l’Olympique de Marseille, c’est pour cette raison que nous avons décidé de modifier la couleur du logo afin de leur montrer que nous les avons pris en compte, que nous souhaitons construire avec eux ce partenariat sur le long terme, leur rendre hommage et ainsi être plus qu’un sponsor.

Quel est l’objectif visé dès cette première saison, avec l’OM ?
Stéphane Ficaja : Il est encore un peu tôt, pour s’avancer sur la première saison. Nous voulons prendre le temps de construire ce partenariat sur les 3 prochaines années.

Ambitionnez-vous, enfin, d’étendre votre présence dans le football français et/ou étranger ?
Stéphane Ficaja : Nous allons d’abord nous concentrer sur le football en France, nous n’avons pas pour le moment, l’ambition de nous orienter vers d’autres sports.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Le Guide Sport Business de la Ligue 1

  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV

  • Commentaires récents