Trois questions à la SNCF, partenaire de la coupe du monde d’épée

23 mai 2019 à 16:05 par Thomas

0

La SNCF et la FFE organisait conjointement le week-end dernier, l’édition 2019 du « Challenge SNCF Réseau ».

C’était ce week-end, au stade Pierre-de-Coubertin à Paris, l’étape française de la coupe du monde d’épée. Appelez-là, « Challenge SNCF Réseau », car la compétition est associée à l’entreprise ferroviaire, dans le cadre d’une opération de naming, nouée avec la Fédération française d’escrime (FFE), partenaire. Si gagner de la visibilité est une fin en soi, ces deux jours sur la capitale sont aussi chaque année pour la SNCF, l’occasion de mobiliser ses collaborateurs dans un cadre différent. Nous avons posé trois questions à Marc Berthod, responsable de la communication, des relations extérieures et de la concertation chez SNCF Réseau, pour nous éclairer sur le sujet…

Qu’est-ce qui rapproche la SNCF de l’escrime ?

Marc Berthod : Le partage de valeurs. C’est le socle du partenariat entre la Fédération d’escrime et SNCF Réseau, depuis les championnats du monde de Paris 2010. En 2011, la SNCF est devenue le partenaire titre de la coupe du monde d’épée qui, depuis 2015, porte le nom de « Challenge SNCF Réseau ». Avec la FFE, nous partageons des valeurs communes d’excellence, de précision mais aussi de loyauté et de respect. Avec 800 clubs et plus de 56 000 licenciés à travers toute la France, la FFE est également un acteur engagé dans tout le territoire.

Vous aimerez aussi:  Stade Rennais, FCGB ou LOSC : Où va jouer Koscielny selon les bookmakers ?

Quel est l’objectif visé par ce partenariat avec la FFE ?

Marc Berthod : Il représente un formidable outil de cohésion interne pour nous. Le « Challenge SNCF Réseau », permet d’impliquer l’ensemble de ses collaborateurs de différentes manières. Nous les invitons à la coupe du monde, au même titre que les parties prenantes de l’entreprise. Leurs enfants peuvent participer à la haie d’honneur pour accueillir les finalistes du challenge. L’entreprise propose également des animations avec les sportifs (rencontres, séances photo, sessions de dédicaces…). Une application mobile spécialement conçue pour SNCF Réseau permet aux collaborateurs d’écouter les commentaires du challenge, en direct. Une personne retranscrit les événements de la compétition avec des termes pédagogiques, permettant de présenter l’escrime, ses règles et ses codes aux collaborateurs.

En parallèle, le Groupe SNCF s’engage auprès des sportifs français de haut niveau, valides et handisports. Au sein de notre dispositif d’athlètes, une trentaine de champions trouvent leur équilibre pour conjuguer vie sportive et carrière professionnelle. C’est le cas de Mathias Biabiany, champion du monde militaire de fleuret en 2017 et chef d’équipe Transilien, en gare de Paris-Lyon.

Vous aimerez aussi:  OM – Où va jouer Clinton Njie en septembre selon les bookmakers ?

Y’a-t-il d’autres temps forts que le challenge prévus dans le partenariat ?

Marc Berthod : Ce partenariat s’inscrit pleinement dans l’engagement sociétal de l’entreprise et lui permet d’accompagner la Fédération et ses clubs d’escrime dans des actions de solidarité sur tout le territoire. Pour citer quelques exemples, depuis 2015, nous soutenons le dispositif Escrime et Cancer du sein de la Fédération Française d’Escrime, en partenariat avec solution Riposte, afin de permettre aux femmes opérées d’un cancer du sein, de pratiquer l’escrime pour lutter contre la fatigue et retrouver leur mobilité. En 2018, la Fondation SNCF a décidé de soutenir l’association « Stop aux Violences Sexuelles », en coordination avec la FFE, en finançant, à hauteur de 3 000€ la mise en place d’ateliers thérapeutiques par l’escrime, en réparation aux violences sexuelles. A noter que cette somme a permis de financer le protocole de soin de trois personnes n’en ayant pas les moyens.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Le Guide Sport Business de la Ligue 1

  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV

  • Commentaires récents