PSG: Quand on aime, on ne compte pas

Posté le 24 mai 2012 par

x0

Le Parc des Princes @Icon Sport

Le Parc des Princes -- @Icon Sport

La saison prochaine, comme nous vous en informions il y a quelques temps, le prix des abonnements au Parc des Princes va connaître une sérieuse augmentation, de 11 à 30%. Malgré cela, de nombreux supporters du PSG ont déjà renouvelés leur abonnement en vue de l’exercice qui se profile : plus de 10.500, selon Le Parisien. Ligue des champions (le PSG ne s’est plus qualifié pour la C1 depuis 2004), recrutement de stars, telles sont les raisons qui poussent les fans à toujours payer plus pour voir à l’oeuvre leur équipe.

PSG: hautes ambitions, prix hauts

En un an et avec l’arrivée des investisseurs qataris, les ambitions du PSG ont changé du tout au tout. Voir Paris évoluer en Ligue des champions avec la pléiade de grands joueurs qu’il espère attirer vaut son prix selon les dirigeants franciliens. « Ce n’est plus la même équipe, ni les mêmes conditions », assume Frédéric Longuépée au Parisien de jeudi (directeur adjoint du PSG chargé du commercial). Les revenus de billetterie du PSG sont donc promis à croître. L’initiative s’inscrit dans l’optique de « rentrer dans les règles définies par le fair-play financier et pas la DNCG », où chaque club doit présenter des comptes équilibrés.

Le double d’abonnés la saison prochaine

Qui plus est, le Parc des Princes attend encore plus d’abonnés la saison prochaine. L’année dernière, l’enceinte parisienne jouissait de 16.000 abonnés – un chiffre amené à se décupler de plus de 50% comme le souligne Nasser al-Khelaifi, patron de la boutique. Le Qatari prévoit entre 20.000 et 30.000 fans réguliers pour le prochain exercice, ce qui constituerait un record dans l’histoire du club.

Les travaux du Parc des Princes, déterminants?

Cette première hausse des prix risque de n’être que le commencement. En effet, les dirigeants parisiens sont actuellement en négociations avec la mairie de Paris, propriétaire du Parc, afin d’augmenter le nombre de sièges à 60.000 (actuellement à environ 47.500). Cela ne serait possible qu’en construisant un nouveau stade, et là se situe le problème: la mairie ne souhaite pas détruire l’enceinte francilienne, pour l’instant. Si aucun accord ne ressort de ces tractations, le manque à gagner serait très certainement récupérer au niveau du prix des abonnements…

Ecrit par @Marcelo6Martins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.