53 000€ : l’OL ne les touchera ni de Newcastle ni d’Olivier Bernard

Posté le 21 octobre 2010 par

x1

FOOTBALL – Parti de l’Olympique Lyonnais pour Newcastle, contre les textes de la charte du football français qui exige d’un joueur qu’il signe son premier contrat pro dans son club formateur, Olivier Bernard a finalement obtenu gain de cause après plusieurs années d’un long feuilleton judiciaire contres les Gones. D’après l’AFP, tout a commencé aux Prud’hommes, à l’issue desquels Olivier Bernard et Newcastle ont été condamnés à payer plus de 22 000 euros à l’OL.

Rebondissement en 2007 devant la cours d’appel de Lyon : l’article de la charte serait contraire à la libre exercice d’une activité professionnelle que défend l’Union européenne. L’OL fut débouté mais n’en resta pas là, se pourvoyant ensuite en cassation. La Cours européenne de Justice fut consultée. Elle restera fidèle au principe de la libre circulation des travailleurs. La Cours de cassation suivra et rejettera le pourvoi. Voilà comment pour trois fois rien financièrement, l’Olympique Lyonnais a perdu beaucoup de son temps devant les tribunaux pour un joueur parti il y a dix ans et qui n’a jamais joué avec l’équipe première.

Une réflexion au sujet de « 53 000€ : l’OL ne les touchera ni de Newcastle ni d’Olivier Bernard »

  1. MFM

    Question de principe… Mais visiblement ca vous depasse!

    Si maintenant les clubs francais forment des jeunes pour les voir partir sans qu'ils puissent avoir aucun recours autant ne pas les formés… Mais ainsi va l'europe ! On a plus notre mot a dire…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.