OL : Aulas va-t-il ruiner l’agent de Cristiano Ronaldo ?

Posté le 25 février 2011 par

x0

Jean-Michel Aulas souhaite plafonner à 50 000 euros maximum les commissions touchées par les agents dans le football. C’est ce qu’il a déclaré, jeudi, en marge de la présentation des comptes semestriels de l’OL.

Mais cette mesure, dont il a « déjà parlé à la Fifa » risque sévèrement de fâcher des personnalités comme Jorge Mendes, la star de ce business, élu Agent d’Or cette année, et qui compte notamment pour client Cristiano Ronaldo et Jose Mourinho.

Au moment du transfert de CR7 de Manchester United au Real Madrid pour 94 millions d’euros durant l’été 2009 (record historique du transfert le plus cher au monde), c’est 10 millions d’euros de commissions qui sont, par exemple, passés dans la poche de ce business man. Autant dire qu’on est loin des 50 000 euros de Jean-Michel Aulas. La somme avait d’ailleurs scandalisé le big boss de l’Olympique lyonnais il y a encore quelques jours dans L’Equipe : « Quand on pense que la commission a frisé les 10 millions d’euros pour le transfert de Ronaldo au Real… »

10 millions de commission à l’agent de Cristiano Ronaldo, 400 000 euros par transfert en Premier League

Plus globalement, selon un bilan de la Premier League anglaise que Sportune a retrouvé, il y a encore deux ans, la moyenne des commissions des agents en Premier League s’élevait à 400 000 euros (classement complet des commissions par club). De septembre 2008 à octobre 2009, le seul club de Manchester City avait payé plus de 14 millions d’euros d’honoraire.

« Le mode de facturation des transferts ou des renouvellements de contrats avec à la clé des honoraires d’agent renchérit de manière incroyable les masses salariales des clubs », déplore Jean-Michel Aulas. Au vu des chiffres annoncés en Premier League, on ne peut pas lui tort. Problème : l’homme d’affaires s’attaque là à un énorme business. Les agents pourraient-ils, justement, en tenir rigueur au président des Gones lors des prochaines mercato de l’OL ? Après tout, c’est toujours eux qui, en ce moment, tiennent les cordons de la bourse du football…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.