PSG : les GPS et autres, dépenses utiles ou pas ?

Posté le 26 avril 2012 par

x0

Carlo Ancelotti à la pointe de la technologie @Icon Sport

L’arrivée de Carlo Ancelotti au Paris Saint-Germain, un entraineur au CV redondant, s’est accompagnée de plusieurs changements, non seulement au niveau sportif, mais aussi au niveau technologique. Nous avons tous entendu parler des GPS que porte maintenant chacun des joueurs du PSG, « gadgets » que le technicien italien avait mis en place dès son intronisation au poste d’entraîneur. Le PSG se voudrait-il être un club high-tech ? Entre dépense inutile ou réel apport pour l’équipe, on est en droit de se poser la question à l’heure du fair-play financier. Analyse…

Les GPS du PSG, 250 000 euros

Collecter en temps réel les statistiques physico-psychiques d’un joueur, mais pourquoi faire ? Nick Broad et Jack Nayler, chefs de projet performance du PSG et adjoints d’Ancelotti, semblent vouloir s’équiper de la pointe de la technologie afin de faire progresser l’effectif parisien. L’objectif final est de disposer de toutes les données physiques des joueurs mais aussi de pouvoir interpréter sur le long terme les résultats sur un plan mental. Coût total de l’opération : 250 000 euros selon RMC. Une broutille, certes, pour les dirigeants parisiens qui ont importé le matériel d’Australie et d’Angleterre. Mais cet apport technologique, inédit en France mais qui se pratique également en Premier League et en Serie A a-t-il une réelle utilité ? Oui, si on en croit les dirigeants du PSG, qui espère s’appuyer aussi sur cet équipement hight-tech pour devenir une place fort européenne à l’avenir. L’efficacité de ces outils semble pourtant bien difficile à mesurer…

PSG: devenir grand sans trop dépenser

Interrogé par L’Equipe, Jean-Claude Blanc, directeur général du PSG, sait qu’il devra conserver l’équilibre entre dépenses et recettes du PSG avec l’arrivée du fair-play financier dans deux ans. « On essaie de transformer en cinq ans un club qui se situait dans la première moitié de tableau de L1 en l’un des meilleurs clubs européens. Il faut que le fair-play financier tienne compte de cet effort plutôt atypique », s’exclame-t-il. D’ici deux ans, les premières sanctions du fair-play financier de Michel Platini, président de l’UEFA, tomberont. Bien sûr, l’achat de ces GPS hautes performances ne fera pas de trous dans les comptes parisiens, en admettant leur utilité réelle. Mais la vigilance dit rester de de mise pour le PSG comme pour les autres…

Ecrit par @Marcelo6Martins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.