300 à 500 euros d’amende pour le président de la Serbie : le champagne a coulé un peu trop vite après la qualification

Posté le 17 novembre 2009 par

x0

On connaissait la « loi anti-hooligans » qui interdit, en autres choses, la vente d’alcool dans les enceintes sportives mais beaucoup – et le président serbe, Boris Tadic, en fait parti – ignorent que sabler le champagne avant la fin d’un match peut s’apparenter à un « comportement indécent lors d’une rencontre sportive » et donc être sanctionné en conséquence. Mr Tadic l’a donc appris à ses dépens, surpris qu’il fut, le 16 octobre dernier, de fêter trop vite la victoire de la Serbie sur la Roumanie qui qualifiait son pays pour le Mondial 2010. Si le président serbe et ses six compagnons de soirée sont reconnus coupables, ils risquent une amende de 300 à 500 euros ainsi qu’une soixantaine de jours d’incarcération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.