Allemagne-France 2012: Ribéry et les Bleus n’ont pas la cote !

Posté le 28 février 2012 par

x0

Samir Nasri pour l'équipe de France - Photo : @IconSport

Samir Nasri pour l'équipe de France - Photo : @IconSport

«Des joueurs moyens», «pas de vraie ossature », «l’Allemagne a la meilleure équipe »… Le pessimisme règne autour l’équipe de France de football depuis le début de semaine et le rassemblement à Clairefontaine. Les Bleus n’ont pas encore joué la moindre minute de jeu face à l’Allemagne que tout le monde les voit déjà battus. Même Laurent Blanc avait déclaré en conférence de presse lundi : « Tout le monde nous voit prendre une tôle ». Dans ce marasme ambiant, les cotes du match Allemagne-France de ce début d’année 2012 ne pouvaient guère être en faveur des tricolores. Mais de là à atteindre un tel déséquilibre… Décryptage.

Pour ce match Allemagne-France, le vainqueur est tout désigné chez les bookmakers

Si les paris-sportifs ont bien un intérêt, c’est celui de mesurer les écarts entre deux nations. Avant ce match amical Allemagne-France, jamais les deux pays n’ont semblé aussi loin l’un de l’autre. Au classement FIFA, la Nationalmannschaft se classe deuxième et les Bleus 17ème. Un décalage qui se traduit chez les opérateurs en ligne et pas qu’un peu… La cote pour une victoire des joueurs de Laurent Blanc grimpe jusqu’à 5 contre 1,62 pour les hommes de Joachim Low (3,40 le match nul).

Face à l’Allemagne, l’Equipe de France veut élever son niveau de jeu comme elle a pu le faire contre le Brésil ou l’Angleterre

Mais dans un match de football tout peut arriver. À seulement trois mois du début de l’Euro 2012, l’équipe de France de football passe un véritable test. En défiant les Allemands à Brême, les joueurs de Laurent Blanc n’auront pas grand chose à perdre. Samir Nasri, qui a permis aux Bleus de se qualifier directement pour la phase finale de l’Euro 2012, croit aux chances tricolores : « On doit même être ambitieux. En amical, on a pu voir contre des équipes réputées qu’on réussissait à élever notre niveau. C’est de bon augure pour juin. On se doit d’aller en quart quand on est l’équipe de France. C’est le minimum. » Si on en croit les paroles du Citizen, les parieurs avisés devraient sans doute mettre une petite pièce sur une performance française à Brême…

no images were found

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.