ASSE: Chez les Verts, Monsoreau aurait mieux fait d’être « mauvais »…

Posté le 31 août 2012 par

x2

Plus trop le smile le Monsoreau... -- @Icon Sport

Plus trop le smile le Monsoreau... -- @Icon Sport

Dur paradoxe, parfois, que ceux que l’on constate dans le foot business. Exemple parfait, ce vendredi, avec le sujet que consacre L’Equipe à Sylvain Monsoreau, ancien joueur de l’ASSE. Aujourd’hui, quelques mois après la fin de son contrat avec Saint-Etienne en juin, Monsoreau s’entraîne avec un club de CFA 2, Andrézieux. A 31 ans, il espère retrouver un club professionnel après sa difficile expérience de « lofteur » chez les Verts, dont on vous a longtemps parlé la saison dernière. Souvenez-vous, il s’agit de ces joueurs mis à l’écart de l’effectif parce que leur salaire dépassait la nouvelle grille de rémunération du club.

A l’ASSE, le salaire de Monsoreau avait augmenté l’an passé, parce qu’il avait beaucoup joué la saison précédente

Bref, tout cela, on le savait déjà. Mais ce que l’on savait moins, c’est qu’en fait, le salaire de Sylvain Monsoreau avait augmenté sur sa dernière année de contrat pour dépasser le fameux salary cap… parce qu’il avait joué trop de matches la saison précédente (31 en Ligue 1, son record en carrière). « Comme je bénéficiais d’une clause prévoyant une réévaluation de ma dernière année de contrat au nombre de matches joués, je n’entrais pas dans la nouvelle grille des salaires, détaille Monsoreau. L’ASSE a donc décidé de m’écarter. Il aurait mieux fallu que je sois mauvais pour continuer à jouer ? C’est absurde. Comme d’affirmer que je voulais partir. »

Le rituel de la mine à l’ASSE vu par Monsoreau…

Encore très remonté contre son ancien club, Monsoreau détaille également le très symbolique rituel du club pour ses nouvelles recrues. « Quand tu arrives à Sainté, les dirigeants t’envoient au musée de la Mine pour te faire comprendre les valeurs locales, fondées sur le travail, l’entraide et la solidarité. » Monsoreau en rumine encore après son année passée en tant que lofteur et conclut que le traitement qu’il a vécu, « ce n’est pas ça Saint-Etienne ». Le foot business et ses paradoxes…

Les voitures du PSG volume 2, Claude Makelele et sa Mercedes Classe C

2 réflexions au sujet de « ASSE: Chez les Verts, Monsoreau aurait mieux fait d’être « mauvais »… »

  1. Wizz

    Ce qu’il ne dit pas c’est qu’il na pas voulu resigner à l’ASSE car on ne lui proposait pas un contrat assez long à son gout et qu’il a dit qu’il préférait partir : Il n’a simplement pas trouvé de club et maintenant il s’entraine avec Andrézieux….

    Répondre
  2. maiden78

    Tu as entièrement raison, il a dit lui même qu’il n’allait jamais au bout de ses contrats, préférant partir. Aujourd’hui, au lieu de pleurer, il ferait de se demander pourquoi personne ne l’engage. Peut-être parce qu’il n’est pas assez bon pour évoluer en L1.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.