ASSE: Sall en prêt, les bonnes finances, ça continue !

Posté le 6 janvier 2012 par

x0

Bayal Sall

Le lofteur Bayal Sall prêté pour 6 mois à Nancy, l’ASSE continue d’assainir ses finances en se délestant d’un gros salaire (130 000 euros brut par mois) non utilisé depuis le début de saison. Une première transaction sur le marché des transferts hivernal, qui vient accentuer encore la gestion financière efficace du club, ces derniers temps. Dans ses voeux pour 2011, Bernard Caiazzo, le coprésident du club, s’était d’ailleurs félicité de la « maitrise des dépenses », jetant quelques fleurs au passage à son partenaire de la direction, Roland Romeyer, sur le site officiel. « L’ASSE sera l’un des rares clubs français aux finances positives en 2011 et en 2012 », ajoute-t-il.

L’ASSE « ne fera pas n’importe quoi lors de ce mercato »

Du coup, le club ne compte pas changer sa politique salariale pour cette nouvelle année et annonce la prolongation de sa politique de salary cap pour 2012. « L’ASSE ne fera pas n’importe quoi lors de ce mercato, détaille Roland Romeyer. Nous avons une politique salariale stricte et nous n’en changerons pas. L’équilibre des salaires entre les joueurs est la base de notre système. La force des clubs qui gagnent, au-delà de leurs moyens financiers, réside dans leur capacité à ne pas s’écarter de la politique sportive définie. »

no images were found

L’ASSE se félicite ne pas faire signer les joueurs qui réclament de gros salaires

Sur le sujet, Bernard Caiazzo en rajoute une couche: « Que Rivière soit devenu le plus gros salaire de Toulouse comme Hadji à Rennes ou Frau à Caen, tant mieux pour eux car Sainté ne voulait pas déroger à cet équilibre entre les joueurs. » Que cela soit dit et répété, si un joueur est intéressé par une signature à l’ASSE, il faudrait qu’il accepte de toucher une bonne partie de son salaire sous la forme de primes. Une politique que nous vous présentions en détail et en chiffres ces derniers mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.