ASSE: Voici les pays à qui Saint-Etienne vend le plus…

Posté le 30 novembre 2012 par

x0

A quel pays l’ASSE a-t-il le plus vendu de joueurs depuis le début des années 2000 ? Selon nos chiffres, les deux tiers des indemnités récupérées par les Stéphanois sur la période ont été négociées avec des clubs français. Un marché national étoffé. Et d’intéressantes perspectives de développement à étudier à l’étranger…

Blaise Matuidi

Blaise Matuidi au PSG fait partie des plus belles ventes de l’ASSE ces dernières années. – Photo @IconSport

Chaque club de football dispose de son propre réseau pour acheter et vendre des joueurs. Et c’est bien souvent les mêmes circuits que les directions utilisent quand il s’agit de faire des affaires. Jeudi, on vous parlait de l’OM, qui vend la plupart de ses joueurs en Angleterre avec un marché français très limité. Qu’en est-il des autres écuries françaises ? Zoom, ce vendredi, sur le cas de l’ASSE.

L’ASSE négocie les 2/3 de ses recettes sur le marché avec des clubs de Ligue 1

Depuis le début des années 2000 et particulièrement ces dernières saisons, Saint-Etienne fait partie des meilleurs vendeurs de notre championnat (voir notamment le classement des plus gros vendeurs du mercato 2011). Mais dans quel pays filent donc les joueurs une fois qu’ils ont quitté Saint-Etienne ? En fait la plupart… restent en France. Les Verts disposent d’un important réseau national et envoient leurs plus gros joueurs vers les grandes écuries du pays que sont l’OL, le Losc ou le PSG. Près des deux tiers des indemnités de transferts récupérées depuis 2000 ont été négociées avec des clubs de Ligue 1.

Un réseau international encore perfectible pour l’ASSE…

L’Angleterre, comme d’habitude, domine le marché quand il s’agit de vendre à l’international. Les Stéphanois ont vendu pour 18,35M€ de joueurs outre-manche, soit tout de même près de 20% de ses recettes transfert depuis 2000. Le filon semble néanmoins largement perfectible. On sait par exemple que l’OM espère étoffer ses relations avec les Anglais sur le marché alors que la Premier League lui achète déjà la majorité de ses joueurs.

L’avenir se trouve-t-il en Angleterre ?

Avec les difficultés financières que connaissent les grands clubs de Ligue 1 actuellement, sur le plan national, il n’y a guère plus que le PSG qui peut encore acheter des joueurs à l’ASSE lorsque les tarifs dépassent 10M€. Et ce n’est pas en Espagne ou en Italie qu’il faut aller chercher l’argent. On pourrait penser vendre aux nouveaux riches, comme la Chine ou les Emirats. Mais ces championnat ne sont pas encore assez matures pour intéresser des joueurs en début ou milieu de carrière, donc là où les indemnités sont les plus importantes. Ils peuvent en revanche offrir des retraites dorées à certaines stars, mais dans ce cas là, c’est surtout le joueur qui en profite via son salaire. Mis à part avec Paris en France, c’est donc en Angleterre que Saint-Etienne doit aujourd’hui se développer pour trouver ses meilleures plus-values.

Découvrez aussi le 11-type composé des plus grosses ventes de l’histoire de l’ASSE

Voici les pays à qui l’ASSE vend le plus depuis le début des années 2000:

1. France: 62,3M€
2. Angleterre:18,35M€
3. Qatar:8M€
4. Italie: 4,7M€
5. Grèce: 3,4M€
6. Argentine: 2,75M€
7. Portugal: 1M€
8. Russie: 0,5M€

Autres pays: 1,03M€

Total: 102,03M€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.